SAMSUNG

ELLES Y VOIENT UN PÉRIL SUR LA SOUVERAINETÉ DU PAYS : Des Organisations marocaines  ont dénoncé les tentatives de « sionisation » de l’université

Des organisations universitaires et estudiantines ont dénoncé l’entrisme des universités et des laboratoires marocains de recherche par des agents du Mossad et de l’armée israélienne sous couvert de coopération scientifique.

«Aujourd’hui, le danger est grand pour la souveraineté du Maroc qui voit ses élites soumises à un exercice de séduction réalisé,  sous couvert d’échange et de coopération scientifique,  entre des laboratoires de recherche et des universités des deux pays », a indiqué un communiqué commun du groupe de travail pour le soutien de la Palestine et l’observatoire marocain contre la normalisation avec l’État hébreu. Pour comprendre les contours de cette sionisation de la société marocaine, il faudrait revenir à une campagne de séduction lancée par l’ambassade d’Israël au Maroc. Sitôt opérationnelle, cette opération avait lancé une véritable campagne, largement médiatisée,  de distribution de denrées alimentaires au profit de familles marocaines démunies. L’opération réalisée au début du mois de ramadhan 2021, avait permis à l’ambassadeur israélien, sitôt installé à Rabat ; de faire le paon en affirmant que « les juifs qui sont cousins avec les musulmans sont venus au secours des démunis pour leur permettre de passer un bon ramadhan. À cette époque, des personnalités politiques avaient dénoncé cette opération qui avait été réalisée avec le concours des services sociaux de la commune de Rabat qui avait fourni à l’ambassade des listes de familles indigentes. Depuis, les israéliens ne se privent plus de se montrer envahissant, voire embarassant pour de nombreux marocains qui continuent de rejeter le choix politique du palais royal et du gouvernement du PJD de normaliser les relations diplomatiques avec l’entité sioniste. Le groupe de travail pour le soutien de la Palestine et l’observatoire marocain contre la normalisation avec l’État hébreu, ont adressé une correspondance au syndicat national de l’enseignement supérieur dans laquelle ils mettent en garde contre l’entrisme sioniste qui,  sous couvert d’échanges scientifiques, dans des opérations de renseignement encadrées par des officiers de l’armée israélienne, a pénétré l’université marocaine. La correspondance note que ces opérations d’entrisme sont menées sous différentes appellations mais avec une seule finalité ; permettre l’émergence d’une élite acquise aux thèses sionistes et israéliennes. Pour sa part, le président de l’observatoire marocain contre la normalisation avec l’État hébreu, Ahmed Ouihmane, dit que les tentatives israéliennes d’infiltrer l’université a pour finalité de faire émerger, dans un proche avenir, une élite acquise aux thèses sionistes, qui sera aux commandes du pays, ce qui va compromettre sa souveraineté et hypothéquer son indépendance. «Elle sera la vitrine marocaine de l’occupation israélienne du Maroc», a-t-il souligné.
Depuis la signature, par le ministre marocain de l’enseignement scientifique et l’innovation  Abdelatif Miraoui et son homologue israélien des sciences et de la technologue, Orit Farkash-Hacohen, au mois de mai dernier d’un accord de coopération entre le Maroc et Israël des voix se sont élevées pour dénoncer les tentatives marocaines de mettre en branle une dynamique qui lui permettra, à brève échéance, de prendre le contrôle des commandes du Maroc et de mettre en péril sa souveraineté.
Slimane B.