bouritap5

elle s’y est INTRODUITE ET A TENTÉ DE PERTURBER LES TRAVAUX DU TRAITÉ DE PELINDABA : Une délégation marocaine chassée de la réunion à Johannesburg

Une délégation marocaine conduite par l’ambassadeur du royaume en République sud-africaine, a tenté de perturber une conférence des pays membres du traité de Pelindada qui se tenait à Johannesburg, ont indiqué plusieurs sources.
Citant un représentant de la délégation sahraouie à cette réunion, le site d’information « Shihab press », a indiqué que des individus conduits par Youcef Amrani, l’ambassadeur du Maroc à Johannesburg, s’est infiltrée dans la salle des travaux de la conférence qui se déroulaient à huis clos, pour tenter de les perturber. Le président de la séance en constatant la présence de ces intrus les a invités à quitter les lieux dans la calme pour ne pas faire appel aux agents qui veillaient à la sécurité de la salle.
C’est un fait gravissime qui renseigne sur la nouvelle tendance de la diplomatie du makhzen qui verse dans un comportement de voyous qui est aux antipodes de la bienséance et des mœurs diplomatiques. Le Maroc n’est pas à sa première incartade et plusieurs de ses représentants à l’étranger se sont illustrés par des comportements de voyous et de « Baltaguia », comme ce fut le cas à Maputo ou Dakar où ses délégations se sont départies de la bienséance diplomatique pour verser dans un comportement de voyous. Le Maroc qui n’est pas membre du traité de Pelindada, n’était pas logiquement invité aux travaux et sa présence renseigne sur le peu de sérieux de son ministère des Affaires étrangères aux abois depuis l’arrivée des islamistes au pouvoir.
C’est un véritable travail de sape des rangs de l’UA, que tente de mettre en œuvre le Makhzen qui se démène dans tous les sens pour faire admettre Israël dans l’organisation en lui offrant le siège d’observateur. Ses gesticulations et ses menaces à l’adresse de certains pays membres rappellent étrangement son comportement à la veille de son départ de l’OUA, qu’il avait quitté en 1984 pour protester contre l’admission de la RASD en qualité de membre.
Le Maroc qui ne se cache plus pour se faire la machine de tous les plans visant à déstabiliser l’UA et à torpiller toute volonté de ses peuples de s’affranchir de la domination des ex-pays colonisateurs, est en train de se faire hara-kiri et de se ranger dans le camp du diable.
Son ambassadeur en République sud-africaine qui vient d’être muté comme représentant du Maroc auprès de l’UE à Bruxelles, est précédé d’une réputation sulfureuse. Il est le chef du commando de voyous qui a tenté de saborder les travaux des pays membres du traité de Pelindada.
Se voulant l’homme de la « diplomatie des fiers-à-bras », il ne pourra se permettre ses gesticulations dans les salons de la représentation de l’Union européenne, dont la Haute cour a déclaré contraires à la légalité internationale les traités économiques signés par son pays avec certains pays membres de l’Union. Isolés, le royaume et son Makhzen n’ont plus aujourd’hui comme allié qu’Israël et le camp du diable. Et c’est pourquoi il s’est fait le « buffle » par lequel veut faire l’Etat hébreu une entrée en, force au sein de l’UA pour disperser ses rangs et soumettre ses membres ainsi désunis à ses désidératas.
Slimane B.