Pomme de terre

El-Oued : Un pôle agricole en tête des wilayas du Sud

La wilaya d’El-Oued se positionne en tête des wilayas du Sud dans les cultures agricoles, notamment de primeurs, et se hisse même parmi les premières wilayas productrices du pays, selon la chambre locale de l’agriculture.

Elle est leader en matière de culture de pomme de terre à l’échelle nationale, mais aussi dans d’autres cultures telles que les dattes, la tomate, les arachides, le tabac et autres, portée par l’orientation des jeunes vers l’investissement agricole et confortée par la mise en place de diverses mesures lui ayant permis d’accéder au statut de pole agricole par excellence, estime le président de la chambre, Bekka Ghemmam Hamed. El-Oued s’est hissée, l’an dernier, en tête des wilayas du pays dans la production de pomme de terre avec une production de 15 millions de quintaux, soit quelque 45% de la production nationale, représentant aussi 70% de la production végétale locale. La culture de ce tubercule couvre une superficie de 40 000 hectares, répartis sur le territoire de six (6) communes, soit 40% de la surface agricole exploitée de la wilaya (110.000 ha), a-t-il fait savoir. Concernant la phoeniciculture, concentrée dans les régions d’Oued-Souf et Oued-Righ, la chambre fait état d’un patrimoine de quatre (4) millions de palmiers-dattiers couvrant une superficie globale de 40.000 ha, avec une production dominée par la variété supérieure «Deglet-Nour» dont le patrimoine compte 2,5 millions de palmiers, soit 63% de l’effectif global de la wilaya. La production de dattes de la wilaya est de plus de trois (3) millions de quintaux, soit 35% de la production nationale, lui permettant d’occuper le deuxième rang à échelle nationale dans le domaine, a-t-on précisé. La particularité réside aussi dans la production d’une variante de la «Deglet-Nour» et la «meilleure», dénommée localement «Baali» et développée sans irrigation dans un système agricole singulier, le «Ghaout» (zone de dépression permettant aux racines du palmier de tirer ses besoins en eaux directement de la nappe souterraine supérieure).

Leader aussi dans la production d’arachides et de tabac
La culture d’arachide a été largement développée ces dernières années par les agriculteurs pour atteindre une superficie de 3 000 ha, propulsant la wilaya en tête des wilayas du pays dans ce genre cultural, avec une production de 90 000 quintaux répartis sur six (6) communes agricoles au nord et à l’est d’El-Oued, représentant une part de 80% de la production nationale. Pour sa part, la production de tabac occupe une surface de 2.500 ha donnant lieu à une production de 70.000 quintaux, hissant également El-Oued en tête des régions du pays productrices de tabac avec une part de 60%. Sa culture se concentre dans la commune de Guemmar qui assure, à elle seule, quelque 70% de la production locale, selon la même source. La wilaya a enregistré aussi un bond qualitatif dans le domaine des cultures maraichères, avec en tête la tomate généralement cultivée sous serre au niveau des différentes exploitations agricoles. Bien que sa culture intensive en grandes surfaces soit nouvellement introduite dans la wilaya, la production de tomate a donné lieu cette saison à une récolte de 611.000 quintaux sur 3.500 ha, rivalisant avec les autres régions du pays et permettant à El-Oued d’ambitionner de se hisser en tête des wilayas du pays en la matière à l’horizon 2022, espèrent les responsables de la chambre d’agriculture. Parmi les cultures maraichères, la wilaya compte aussi sur la culture sous serre de la pastèque de primeur, qu’elle développe sur une surface de 1.500 ha, dans différentes communes, notamment Magrane, Hassi-Khelifa et Trifaoui, avec rendement moyen de 400 quintaux à l’hectare. La dynamique de l’activité agricole, dans ses volets végétal et animal, a généré plus de 150.000 emplois, soit près de 100.000 permanents et quelque 50.000 saisonniers, d’après la chambre de l’agriculture. La chambre d’agriculture de la wilaya d’El-Oued recense quelque 50.000 agriculteurs adhérents et représente 13 filières professionnelles agricoles, dans les segments végétal et animal.