11.9 C
Alger
21 février 2024
lecourrier-dalgerie.com
ACTUALITÉ

EL-DJEÏCH DANS SON DERNIER NUMERO : « La sécurité du pays est indivisible »

Le dernier numéro de la revue El-Djeïch de l’Armée nationale populaire a placé le curseur sur la sécurité nationale dans ses dimensions nationale, économique, sociale, culturelle, intellectuelle, environnementale, ainsi que la cybersécurité comme concept de riposte aux menaces de type nouveau. Autrement que la problématique dans son ensemble reste une et indivisible. Ainsi, dans son édito, l’organe d’information de l’ANP aborde : « Les autorités du pays ont mis l’accent sur la nécessité de garantir la sécurité globale en tant qu’ensemble indivisible, loin de toute acception classique de la sécurité », pouvait-on y lire, ajoutant qu’il s’agit d’un système de sécurité intégré, interconnecté avec des points de convergence et de cohérence ». Autrement, le système global repose, outre la sécurité nationale, la sécurité économique, sociale, culturelle, intellectuelle, environnementale et la cybersécurité. Chemin faisant, pour s’en rappeler la dernière sortie médiatique du président de la République, Chef suprême des Forces armées, ministre de la Défense nationale, Abdelmadjid Tebboune, les hautes autorités du pays accordent à la cybersécurité un intérêt particulier. Et pour cause, souligne l’article d’El-Djeïch, «  sa portée géostratégique dans un contexte de guerre de nouvelle génération qui fait partie des menaces qui ciblent la souveraineté des pays, ce qui exige la convergence de toutes les capacités de la Nation dans ce domaine afin de préserver les intérêts vitaux et stratégiques du pays ». En effet, le Président, dans son allocution d’ouverture des travaux du séminaire national sur la sécurité cybernétique, organisé récemment par le MDN, a mis l’accent sur l’impératif de garantir la protection maximum et permanente des institutions vitales du pays. «La prise en charge de la sécurité nationale, dans ses dimensions politique, militaire, économique et sociétale, voire technologique, implique le développement de notre stratégie nationale intégrée dans le domaine numérique, la combinaison des aspects prospectif et de prévention contre les menaces de l’espace cybernétique, la protection des systèmes et des données, la promotion d’une culture numérique citoyenne et patriotique, qui repose sur la sensibilisation permanente, ainsi que la veille stratégique de l’ensemble des institutions», a-t-il souligné. De son côté, rappelle-t-on dans l’édito de la revue de l’ANP, le général d’Armée, Saïd Chengriha, chef d’état-major de l’ANP, a réaffirmé les propos du chef de l’État, autrement la nécessité de faire face aux dangers et menaces qui visent les systèmes sensibles et vitaux de l’État, dans une vision prospective et préventive : «Dans l’objectif de contrer ces menaces, il est impératif de faire preuve de vigilance, de même qu’il est indispensable pour toutes les parties concernées, civiles et militaires confondues, de conjuguer les efforts et veiller au partage des moyens techniques utilisés, en s’appuyant, par ailleurs, sur les compétences algériennes, locales et celles établies à l’étranger, et en œuvrant à maîtriser le cyberespace aux différents plans, notamment en matière d’infrastructure, de logiciel et de contenu national, dans une logique souveraine et une perspective stratégique à long terme».
Partant de ce postulat, l’ANP « assure au mieux ses nobles missions constitutionnelles, intégrée dans la stratégie de l’État s’agissant de garantir la sécurité globale, conformément à une vision clairvoyante, en cernant tous les facteurs qui assurent la sécurité de notre pays, à même de le prémunir de tout danger quelles qu’en soient sa nature ou sa source ».
Synthèse Farid G.

Related posts

EN FORMATION DEPUIS LE 29 JANVIER : Les magistrats à l’épreuve de la cybercriminalité

courrier

Transport maritime urbain : Alger-Aïn-Bénian, ça redémarre !

courrier

LE PRÉSIDENT BOUTEFLIKA RENONCE À SA CANDIDATURE ET RAPPELLE SES ENGAGEMENTS EN SEPT POINTS : La Présidentielle 2019 reportée

courrier

Hadj : l’État veut se désister de l’opération

courrier

LAÂZIZ FAÏD À PROPOS DE LA PRISE EN CHARGE DES DOMMAGES OCCASIONNÉS PAR LES CATASTROPHES NATURELLES : « Plus de 23,51 milliards DA alloués par l’État depuis 2021 »

courrier

LA FPA POUR L’ESSOR DU « MADE IN ALGERIA » : Tebboune donne un coup de fouet

courrier