Elon Musk1

Égyptologues contre extraterrestres : Elon Musk dit que les pyramides ont été construites par les Aliens

L’homme d’affaires Elon Musk affirme sur Twitter que les pyramides ne peuvent être que d’origine extraterrestre. Des déclarations qui ne passent pas très bien au Caire.

«Les aliens ont évidemment construit les pyramides», a déclaré Elon Musk sur Twitter. Musk est le PDG de Space X et Tesla. Ces propos énigmatiques, qui sont relayés depuis des décennies par de nombreux chercheurs et scientifiques indépendants mais jamais par des sommités internationales connues comme Musk, n’ont pas manqué de faire réagir la Toile ainsi que des représentants égyptiens. L’homme qui enverra l’année prochaine des cosmonautes sur la station spatiale internationale grâce à son module Crew Dragon, a par la suite tenté d’appuyer son propos, en tentant de démontrer à quel point il était improbable d’imaginer que l’Homme ait pu réaliser une telle œuvre. «La grande pyramide était la plus haute structure construite par l’homme pendant 3800 ans. Trois mille huit cents ans», en publiant la page Wikipédia de la pyramide de Gizeh. Elon Musk a ensuite relayé un article de la BBC sur le sujet.
«Je suis votre travail avec beaucoup d’admiration. Je vous invite, vous et Space X, à explorer les écrits sur la façon dont les pyramides ont été construites et aussi à aller voir les tombes des constructeurs de pyramides. M. Musk, nous vous attendons», a ainsi réagi Rania A. Al Mashat, ministre de la Coopération internationale et ex-ministre de la Culture égyptienne sur Twitter. Les archéologues égyptiens ont affronté des dizaines de chercheurs et de curieux affirmant que la civilisation égyptienne est, comme la civilisation aztèque ou Maya, d’origine extraterrestre.
Ainsi, Zahi Hawass, archéologue égyptien, a contredit Elon Musk en affirmant que ses propos relevaient de «l’hallucination complète». «J’ai trouvé les tombes des constructeurs des pyramides, ce qui prouve à tout le monde que les constructeurs des pyramides sont des Égyptiens et qu’ils n’étaient pas des esclaves», a-t-il affirmé à Egypt Today. La réponse des archéologues n’est pas satisfaisante pour de nombreux techniciens qui ne comprennent pas comment des blocs de pierres de plusieurs tonnes aient pu être découpés, puis transportés ensuite élevé, que des objets très fins aient pu être fabriqués sans l’usage de l’acier qui n’était pas encore découvert. Alors que l’Égypte antique commence avant la période prédynastique (vers -5000), les outils utilisés n’étaient pas en bronze ni de fer, puisque le premier n’apparaît en Égypte qu’au IIe millénaire avant notre ère, et le second, très cher, ne devient fréquent qu’à partir de -1600.
Les Égyptiens auraient utilisé le cuivre1, métal mou à affuter constamment, le bois et la pierre, en particulier la dolérite ou le silex, ce qui ne convainc pas beaucoup de techniciens et d’ingénieurs.
Ali El Hadj Tahar