Économie forestière à Chlef : De grandes potentialités et des perspectives prometteuses

La wilaya de Chlef compte une surface forestière de plus de 99.000 ha (entre pin d’Alep, liège, chênes et maquis) représentant un taux de 24% de sa superficie globale, soit de quoi constituer un terrain propice à une véritable économie forestière, en droite ligne des orientations du ministère de tutelle visant l’encouragement de ce type d’investissements créateurs de richesse locale. Au titre de cette démarche du ministère de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, visant «l’exploitation optimale des ressources de la wilaya», une importante superficie sylvestre, à Chlef, a été affectée à l’investissement en la mettant à la disposition d’opérateurs économiques et d’agriculteurs locaux, a indiqué à l’APS le chargé du service de l’extension de la richesse forestière et de l’investissement, Youcef Djebbour, en marge de portes ouvertes sur la Conservation des forêts( 21 au 24 mars), tenues à l’occasion de la célébration de la Journée internationale des forêts . Il a assuré, en outre, la mobilisation de tous les moyens et facilitations administratives entre autres, susceptibles d’inciter les investisseurs à investir dans ce domaine, signalant, à cet effet, des recettes globales de près de sept(7) millions de dinars, issues de la location d’une assiette (labourable) de 1.135 ha au profit de 534 bénéficiaires , à travers 23 communes. Aussi, une superficie globale de près de 11.000 ha, repartie sur neuf (9) communes de la wilaya, a été accordée en concession, cette année, au titre de la mise en valeur des terres pour les exploiter dans des activités diverses d’élevage domestique (lapins, abeille), d’arboriculture, et de reboisement, a-t-il dit. Dans le même sillage, M.Djebbour, qui a considéré ces portes ouvertes comme une opportunité offerte pour se rapprocher un peu plus des investisseurs et des agriculteurs , a tenu a souligner que l’acte d’investissement dans le domaine forestier, au même titre que la concession des périmètres de mise en valeur, sont  » régis par une législation fixant la durée des contrats de concession pour l’élevage animal à 20 ans, au moment où celui de l’arboriculture est fixé à 40 ans, et celui du boisement à 90 ans ».

Hausse de la moyenne de l’exploitation de la  » ressource bois » …
Pour ce qui est de la  » ressource bois « , le même responsable l’ a estimée à une moyenne de 4000 m3, ces dernières années, contre un volume d’exploitation de 2.950 m3 en 2017, et 1.519 M3 en 2016. A titre indicatif, la wilaya a réalisé une collecte de près de 8000 qx de liège, sur une surface de 8.700 ha, entre 1996 et 2017, dont 559 qx en 2017. Au titre de la diversification des revenus la wilaya, la Conservation des forêts à Chlef compte se lancer dans l’encouragement de l’écotourisme chez la population locale, estimée actuellement à plus d’un million d’âmes. Cinq (5) forêts locales ont été proposées pour soutenir cette option, à savoir les forêts Bissa et Ghanssou, en plus de trois (3) autres périmètres au niveau de la forêt de Chlef, sachant que les procédures concernant la forêt de Bissa sont en voie de parachèvement, au moment où celles concernant la forêt de Ghanssou sont en examen, dans l’attente du traitement des trois autres propositions, à l’avenir, a fait savoir le même responsable. La phytothérapie, ou thérapie par les plantes, est l’autre créneau ambitionné par les chargés du secteur des forêts à Chlef, au vue de la grande diversité du couvert végétal local, ceci d’autant plus que le ministère de tutelle a proposé la création de bureaux chargés de l’organisation du commerce des plantes médicinales et de leur suivi, a-t-on expliqué sur place. Les services des forêts de la wilaya ont recensé, à ce titre, sept (7) espèces de plantes médicinales, dont la lavande , ayant fait l’objet, entre 2016 et 2017 , d’une collecte de 20 qx de la part d’un investisseur privé, qui l’a exploitée dans l’extraction d’huiles essentielles destinées à la production de nombreux médicaments. A noter que ces portes ouvertes, clôturées samedi, ont été marquées par une affluence nombreuse de citoyens, qui se sont montrés très intéressés par les multiples expositions mettant en lumière nombre d’espèces animales rares, et d’essences forestières.
La wilaya de Chlef se singularise par une situation géographique particulière, située entre deux chaines montagneuses, les mont Dhahra au Nord, et l’Ouarsenis au Sud. Elle s’étend sur une superficie globale de 479.1000 ha, dont plus de 99.000 ha de forêts.