Eau

Eau potable à Boumerdès : La couverture atteindra 80% d’ici la fin 2018

Le ministre des Ressources en eau, Hocine Necib, a affirmé, à Boumerdès, qu’une hausse du niveau de couverture quotidienne en eau potable au sein de cette wilaya atteindra 80% d’ici la fin 2018, grâce aux programmes de développements en cours de réalisation.

S’exprimant lors d’une conférence de presse en marge d’une visite d’inspection à nombre de projets relevant de son secteur, M. Necib a précisé que la wilaya de Boumerdès «connaît une amélioration remarquable et continu» en termes d’approvisionnement en eau potable, ajoutant que le taux de raccordement et de distribution quotidienne passera de 76% en 2017 à pas moins de 80% d’ici à la fin 2018», et «une nette amélioration» au titre de la saison estivale 2019. Le ministre a précisé que tous les projets visant le développement du secteur au niveau de la wilaya de Boumerdès réalisés ou en cours de réalisation étaient destinés à l’espace rural. Il cite, notamment la réalisation de projets de transfert d’eau potable à partir de la station de Cap-Djenet où s’effectue les travaux de dessalement de l’eau de mer vers le sud de la wilaya, notamment dans les hauteurs des communes de Bordj-Menaïel, Chabet El-Amer et Naciria, une région regroupant pas moins de 150 villages. à ce propos, le ministre a affirmé que ce projet entrera en vigueur avant la fin de l’année en cours, rappelant que d’autres projets étaient en cours de réalisation à l’instar du projet de raccordement en eau potable des villages relevant de la commune de Tidjelabine, en sus d’autres villages situés à l’axe de la commune de Keddara, ainsi que sur l’axe reliant Cap-Djenet à Bordj-Menaïel. Le premier responsable du secteur a indiqué, par ailleurs, que dans les six mois à venir, «un nombre considérable» de villages seront approvisionnés en eau potable dans le cadre du raccordement des régions rurales à travers la wilaya de BoumerdÈs, notamment les villages situés dans les hauteurs de Khemis El-Khechna, Larbatche et Bouzegza Keddara. «Nous nous employons, à travers ces projets, à généraliser l’approvisionnement en eau potable 24/24 au profit des habitants de ces régions, par la programmation d’autres projets à partir de l’année prochaine et la promotion des prestations et du service public en la matière», a poursuivi le ministre. Par ailleurs, et en ce qui concerne le raccordement anarchique en eau potable, le ministre a indiqué que des efforts étaient en cours pour lutter contre ce phénomène, très répandu dans plusieurs wilayas, et ce, en coordination avec les autorités concernées, sachant que ce phénomène «cause d’importantes pertes financières à l’état». Le ministre a précisé, à cet égard, que «10 000 cas de raccordement anarchique ont été recensés au niveau national, dont la majorité a été réglée à l’amiable avec les contrevenants et 3 000 autres sont toujours au niveau de Justice». Cette visite a constitué une occasion pour inspecter le projet de réalisation d’un réseau de raccordement en eau potable dans la région du sud-est de la wilaya qui compte 152 villages (plus de 140 000 habitants) à travers la station de dessalement de l’eau de mer au niveau de la commune de Cap Djenet qui produit un équivalent de 100 000 m3/par jour, et dont la moitié est destinée à l’alimentation de la wilaya et des autres wilayas limitrophes. Ce projet dont les travaux ont atteint 75%, sera réceptionné vers la fin 2018. Après avoir écouté les explications sur la gestion de cette station et les perspectives de son raccordement aux différents réseaux de distribution de l’eau potable à travers la wilaya et les wilayas avoisinantes, le ministre a souligné l’importance «de généraliser l’utilisation des technologies numériques» dans la gestion, l’organisation, la maintenance, et la télésurveillance du réseau et des infrastructures exploitées dans l’opération d’approvisionnement en eau potable. Il a insisté, à ce propos, sur la nécessité de réaliser un centre de surveillance numérique développé, ajoutant que «le secteur est prêt à garantir le soutien financier et l’accompagnement». à Khemis El-Khechna, le ministre a inspecté le projet de soutien à l’énergie de distribution de l’eau potable dans diverses régions de cette commune, puis le projet de protection et de prévention de la ville de Boudouaou contre les risques des inondations.