PH. 4 enfants décédés

DRAME À NACIRIA (BOUMERDÈS) : Quatre enfants meurent noyés dans un bassin d’eau

Quatre enfants, trois garçons et une fillette, âgés de 7 à 11 ans, sont morts noyés dans un bassin d’eau dans le village de Labridj, de la commune de Naciria (Boumerdès), selon la Protection civile locale. Le drame s’est produit dans à l’après-midi de ce vendredi, lorsque les petits-enfants se trouvaient dans le bassin d’eau, destiné à l’irrigation des champs agricoles, non loin du lieu de leur habitation. Issus d’une même famille et habitant le village agricole Boudjellal El Ghorf, les frères Abderrazak et Rabah Layadi et Abderahmane et Rasha, enfants d’une tante habitant Baraki (Alger) étaient ainsi en visite familiale dans le village. Ils auraient échappé à la vigilance des adultes présents et se seraient rendus dans le village limitrophe de Labridj, avant de se noyer dans le bassin.
Dans un premier temps, la famille des victimes croyait à la disparition de ses enfants avec l’éventualité qu’ils soient égarés dans la nature. La famille est partie à leur recherche, avant que les corps sans vie de deux de ces enfants ne soient retrouvés dans un bassin d’eau. Les unités de la Protection civile de Bordj Ménaïel et de Baghlia, appuyées par l’unité marine de ce corps de sécurité, sont intervenues, dans la nuit de vendredi à samedi, après la rupture du jeûne, pour repêcher les corps des quatre enfants morts noyés.
Malgré leurs efforts et une intervention en moins de 10 minutes, les corps ont été repêchés sans vie. Les dépouilles ont été transférées à la morgue de l’hôpital de Bordj Menaïel, selon la Protection civile. Le wali de Boumerdès, Yahia Yahiatène, accompagné du directeur de la Protection civile ainsi que des autorités sécuritaires et locales, s’est déplacé sur le lieu du drame pour présenter les condoléances aux familles des victimes.
Choquée par l’ampleur de ce drame, la famille des victimes et les villageois ont demandé au wali d’ouvrir une enquête approfondie pour élucider les circonstances de la mort de ces enfants.
Ils ont demandé aussi aux autorités de la wilaya d’enquêter sur la légalité des licences d’exploitation de bassins d’irrigation agricole octroyés aux agriculteurs, et aussi le respect des mesures de sécurité obligatoires ainsi que la pose de barrières pour empêcher les enfants d’y accéder.
Hamid Mecheri