Dispositif conjoint Police-Gendarmerie pour la sécurité à Alger

Dispositif conjoint Police-Gendarmerie pour la sécurité à Alger

Les services de la sûreté de wilaya d’Alger ont mis en place, en coordination avec les services de la Gendarmerie nationale, un dispositif sécuritaire comprenant un volet de lutte contre la criminalité et un volet de sensibilisation des automobilistes au nécessaire respect du code de la route, selon le communiqué, rendu public, hier, par la direction générale de la Sûreté nationale (DGSN). Au volet de la lutte contre la criminalité, les policiers et les gendarmes ont effectué des descentes dans plusieurs quartiers de la capitale pour lutter contre les différentes formes de criminalité , a souligné le communiqué, précisant que ces opérations « se sont soldées par l’arrestation de plusieurs individus suspectés de trafic de drogue et la saisie de quantités de drogues (cannabis, tchouchna) et de substances psychotropes, ainsi que de plusieurs armes blanches ». En matière de sensibilisation, les services de la sûreté de wilaya d’Alger et de la Gendarmerie nationale ont effectué des sorties sur le terrain au niveau des barrages pour sensibiliser les conducteurs, notamment les jeunes, au nécessaire respect du code de la route pour préserver leurs vies et celles des passagers, selon la même source.

Six décès et 248 blessés sur les routes en 24 heures
Six (06) personnes ont trouvé la mort et 248 autres ont été blessées dans des accidents de la route survenus à travers le pays durant les dernières 24 heures, selon un bilan rendu public hier par les services de la Protection civile. Les éléments de la Protection civile ont repêché, durant la même période, les corps de deux (2) personnes décédées par noyade dans des plages à Tipaza et Mostaganem, précise la même source. En outre, les unités de la Protection civile, faisant partie du dispositif de lutte contre les incendies de forêts et récoltes, sont intervenues pour l’extinction de 78 incendies du couvert végétal, dont 45 incendies de forêts, maquis et broussailles, 33 incendies de récolte ayant causé des pertes estimées à 42 ha entre forêts, maquis et broussailles, ainsi que 1850 bottes de foin, 1398 arbres fruitiers et 14 palmiers.

La terre a tremblé à Tipasa
Une secousse tellurique de magnitude 2,5 degrés sur l’échelle ouverte de Richter a été enregistrée hier à 14h01 dans la wilaya de Tipaza, a annoncé le Centre de recherche en astronomie, astrophysique et géophysique (CRAAG). La secousse a été localisée à 8 kilomètres au nord-ouest de Fouka dans la même wilaya, précise la même source.

Identification d’un fossile de dinosaure qui vivait dans le nord de la Colombie
Une nouvelle espèce de sauropode, un dinosaure au cou long, a été découverte et identifiée dans la chaîne de montagnes Perijl, la partie la plus septentrionale de la chaîne de montagnes des Andes, dans le nord de la Colombie, où l’animal disparu habitait il y a 175 millions d’années. Le dinosaure herbivore a été baptisé « Perijasaurus la paz », au nom de la zone où les fossiles ont été trouvés et de l’accord de paix colombien de 2016, qui a permis aux scientifiques de mener des recherches plus de 70 ans après la découverte des restes en 1943. Les travaux ont été révélés par le groupe de recherche géologique GEO-4, dirigé par le paléontologue Aldo Rincn, spécialisé dans les mammifères fossiles des Caraïbes et professeur au Département de physique et géosciences de l’Universidad del Norte de Barranquilla. « Il n’y a pas beaucoup de fossiles en Colombie et nous nous sommes rendus compte que celui-ci n’était pas correctement préparé. Au fur et à mesure qu’il se préparait à nouveau, des morphologies que nous ne connaissions pas ont commencé à apparaître », a expliqué le chercheur après la publication de la découverte dans le « Journal of Vertébré de Paléontologie ».
Faisaient également partie du groupe de chercheurs Jeffrey Wilson Mantilla, paléontologue à l’Université du Michigan (Etats-Unis) et conservateur de son musée, et Martin Ezcurra, paléontologue du Conseil national de la recherche scientifique et technique (Conicet) et responsable et conservateur de Paleovertebrates au Musée argentin des sciences naturelles.
« L’importance de ce nouveau genre et espèce sous les tropiques est qu’il nous permet de comprendre un peu mieux l’origine des sauropodes, ainsi que la racine des ancêtres de ces sauropodes trouvés dans les roches du Crétacé », a expliqué Rincn dans un rapport de l’Université du Nord.

Plus de 40 morts dans un incendie déclaré dans une église au Caire
Au moins 41 personnes ont été tuées dans un incendie qui s’est déclaré hier, dans une église du Caire, rapportent des médias locaux citant les autorités égyptiennes, tandis que le ministère de la Santé égyptien a lui indiqué avoir recensé 55 victimes. Cet incendie dont l’origine reste à déterminer est survenu à l’église Abou Sifine du quartier populaire d’Imbaba, selon les autorités. Le ministère égyptien de la Santé a lui, fait état d’au moins 55 personnes hospitalisées suite à l’incendie. « J’ai mobilisé l’ensemble des services de l’Etat pour que toutes les mesures soient prises », a aussitôt réagi le président Abdel Fattah al-Sissi, hier, sur sa page Facebook.

Tunisie : plus de 180 migrants secourus
Pas moins de 184 émigrés clandestins, de différentes nationalités, ont été secourus dans douze tentatives d’émigration irrégulière échouées, a révélé samedi le porte-parole officiel de la Garde nationale tunisienne, Houcemeddine Jbabli. D’après une déclaration de ce dernier, bon nombre de Tunisiens étaient parmi les secourus. En effet, des unités navales de la Garde nationale (gendarmerie) ont réussi, lors de patrouilles dans les régions côtières et centrales dans la nuit du 12 au 13 août, à déjouer 12 tentatives d’immigration clandestine vers les côtes italiennes à partir des côtes-est de la Tunisie. M. Jbabli a ajouté que lors de ces opérations, « 184 clandestins ont été secourus, dont 119 clandestins de plusieurs nationalités africaines, alors que le reste était des Tunisiens ». Et d’ajouter que dans le cadre d’opérations préventives, des unités de la Garde nationale dans les régions de Monastir et de Mahdia (côtes-est) ont réussi le même jour à intercepter cinq personnes qui s’apprêtaient à mener une opération d’émigration clandestine.