8.9 C
Alger
4 mars 2024
lecourrier-dalgerie.com
AUTOMOBILE

Disponibilité des véhicules neufs chez les concessionnaires : Un second semestre prometteur

Depuis l’arrivée en décembre dernier des premières cargaisons de véhicules des marques FIAT, Chery, Opel et JAC, le secteur automobile a connu un changement significatif sur le marché algérien.
C’est ainsi que dans le cadre des mesures prises par les pouvoirs publics pour faciliter les opérations d’importation et de production de véhicules en Algérie, le ministère de l’Industrie avait accordé quarante-quatre (44) agréments à des importateurs de véhicules de différentes marques. Cependant, ces importateurs, qui étaient censés importer un total de 180 000 véhicules d’ici la fin de l’année 2023, représentant une facture globale de 1,9 milliard de dollars, n’ont pas atteint les chiffres escomptés. Et pour cause, les contraintes liées à l’homologation des véhicules, les commandes auprès des constructeurs et l’acheminement par navires, la réception et le débarquement dans les ports du pays, le dédouanement et autres, sont autant de défaillances professionnelles qui justifient que certains concessionnaires n’ont pas été en mesure d’assumer entièrement les quotas qui leur étaient affectés.
Des lacunes qui n’ont pas permis, en définitive, d’accomplir entièrement le programme 2023, au détriment de milliers de clients algériens en attente. Un retard, qui selon le directeur de l’intelligence économique au ministère de l’industrie et président de la commission technique chargée du suivi du dossier automobile, Mokdad Aggoune, a « affecté directement la stabilité du marché automobile».
Néanmoins, le secteur prévoit un changement significatif sur le marché algérien de l’automobile au cours du deuxième semestre de l’année en cours, notamment l’arrivée de volumes importants, au cours des prochaines semaines. C’est ce qu’a confirmé Mokdad Aggoune, qui a fait part de sa confiance quant à une plus grande disponibilité de véhicules à partir du second semestre, avec l’octroi des certificats de régulation aux 20 opérateurs restants.
Ainsi, et dans l’attente de l’entame du programme d’importation pour 2024, qui permettra d’éviter une autre et longue période d’immobilisation, certains concessionnaires sont dans l’attente des agréments définitifs pour l’entame de leurs activités.
Ils viendraient donc s’ajouter aux 44 opérateurs déjà en exercice. Quant aux concessionnaires qui ont consommé les quotas qui leurs étaient attribués, ils s’inscrivent désormais dans une pérennisation et une stabilisation de leurs concessions.
Hamid Si Ahmed

La marque automobile chinoise « DF Joyear » annonce des prix concurrentiels
Les précommandes dès aujourd’hui
C’est au mois de décembre dernier que les premiers modèles de la marque chinoise ont été réceptionnés, de quoi animer un peu plus le marché algérien de l’automobile. Jeudi dernier, DF Joyear a révélé les tarifs de sa gamme de véhicules, des modèles qui seront ouverts à la précommande, à partir de ce 4. Grâce à une campagne promotionnelle bien orchestrée, ses modèles s’imposent d’ores et déjà comme des véhicules alliant innovation, performance et élégance. Une annonce qui a créé un véritable engouement parmi les consommateurs algériens, notamment avec la révélation des prix de ses différents modèles, suscitant un véritable enthousiasme, marquant ainsi une étape importante dans l’industrie automobile locale. Chacun des modèles mentionnés bénéficie d’une garantie de 6 ans ou 200 000 km. Concernant les prix annoncés, citons en premier lieu la DF Joyear S50 Forthing, à partir de 2 090 000 DZD, et 2 530 000 DZD pour sa version Exclusive avec boîte automatique CVT. La DF Joyear T5 Evo Forthing au prix de 3.750.000 DZD, avec sa version Exclusive à 3 990 000 DZD. Enfin, la DF Joyear U-Tour (MPV), fixée au prix de 3.890.000 DZS, et sa version exclusive à 4 250 000 DZD. Notons également que certains de ces modèles seront exposés au Salon national de l’automobile et de ses accessoires, « El-Bahia Auto », qui se tiendra au Centre des expositions de la nouvelle ville EMEC, à Oran, du 5 au 10 février.

Groupe Stellantis
Le calendrier financier pour 2024 dévoilé
Représentant de 11 marques automobiles et acteur important dans la commercialisation des véhicules de marque Fiat en Algérie, le groupe multinational Stellantis a publié le 31 janvier dernier, sur son site officiel, son calendrier financier pour l’année 2024. Le document comporte notamment la date fixée pour l’annonce des résultats au titre de l’année 2023, à savoir le 15 février prochain, alors que le bilan des ventes et chiffre d’affaires sera publié le 30 avril prochain. Concernant les Résultats semestriels 2024, le communiqué a précisé qu’ils seront disponibles dès le 25 juillet de l’année en cours, annonçant, entre autres, la date 31 octobre 2024, pour l’annonce des ventes et chiffre d’affaires du 3ème trimestre 2024. Enfin, ledit communiqué a indiqué que l’Assemblée Générale Annuelle pour l’approbation des états financiers 2023 de Stellantis N.V. est prévue pour le 16 avril 2024.
H. S. A.

Le constructeur automobile mise sur la résilience de l’économie américaine
« General Motors » se montre optimiste pour 2024
Dans un contexte de forte demande nord-américaine, General Motors a annoncé des bénéfices trimestriels plus élevés que ceux de l’année 2023, compensant ainsi le choc de la grève inédite de six semaines qui avait coûté 1,1 milliard au groupe. Le grand constructeur automobile américain, qui s’est récemment appuyé sur son marché intérieur, a publié des bénéfices au quatrième trimestre 2023, supérieurs aux attentes des analystes, et donné à ses investisseurs, des attentes optimistes pour 2024. La PDG du groupe, Mary Barra, a déclaré dans ce sens, dans une lettre aux investisseurs, que le groupe : « anticipait des ventes pour tout le secteur d’environ 16 millions d’unités avec une part des véhicules électriques qui va continuer de progresser ». En termes de chiffres, General Motors a engrangé l’an dernier un chiffre d’affaires de 171,84 milliards de dollars, pour un bénéfice net de 10,13 milliards de dollars, selon ses résultats publiés sur l’année 2023. Entre octobre et décembre 2023, le chiffre d’affaires était de 42,98 milliards de dollars, avec un bénéfice net de 2,10 milliards de dollars, soit un repli de 41,5% sur un an. Un résultat malgré tout supérieur aux prévisions des analystes qui tablaient sur 1,16 dollar. Pour 2024, le groupe prévoit un bénéfice net compris entre 9,8 et 11,2 milliards de dollars, et s’attend à ce que les prix se maintiennent à un niveau élevé en 2024. « Concernant l’avenir, nos priorités et nos engagements sont clairs. Ils sont de maximiser nos opportunités avec le portefeuille de véhicules à combustion, d’améliorer la rentabilité des véhicules électriques, de dégager des marges et des liquidités solides et de repositionner et relancer Cruise », a indiqué encore Mme Barra. En outre, General Motors s’attend à ce que les ventes totales de véhicules électriques atteignent cette année 10 % du volume des ventes sur le marché américain, contre 7 % en 2023.
H. S. A.

Related posts

Opérationnel depuis le 15 février : FIAT El Djazaïr lance son service en ligne

Redaction

Elle dépasse le Japon : La Chine, le nouvel empire de l’automobile électrique

Redaction

Industrie automobile : Une mission de chefs d’entreprises italiennes en avril à Oran

Redaction

Programme de mise à niveau des PME : Comment convaincre les chefs d’entreprises ?

courrier

Ventes de Peugeot au 1er semestre 2014 : en hausse de 5,7 %

courrier