Développement des TIC : lancement d’un projet de jumelage Algérie-UE

Malgré les efforts déployés ces dernières années, le retard de l’Algérie en matière de TIC est communément admis et reconnu. Ceci vaut aussi bien pour l’administration que pour les milieux académiques et entrepreneuriaux et, par conséquent, in fine pour le citoyen. Ce retard est dû à plusieurs contraintes : faiblesse des infrastructures, recherche/développement peu développée, formations pas suffisamment orientées sur la recherche, innovations non limitées, fuite des cerveaux. Le gouvernement algérien souhaite combler ce retard ; le ministère de la Poste et des Technologies de l’Information et de la Communication (MPTIC) étant le moteur principal de cette action. C’est ainsi que dans le cadre du Programme d’appui à la mise en œuvre de l’accord d’association (P3A-III) Algérie-Union européenne, un projet de jumelage a été lancé intitulé: Appui au MPTIC dans la mise en place d’un écosystème favorisant le développement des TIC en Algérie. L’objectif général de ce projet étant le développement des activités économiques basées sur les technologies de l’information et de la communication (TIC) et des usages correspondants. Il s’agit également du renforcement des capacités du MPTIC dans la mise en place d’un écosystème favorisant le développement des TIC. La durée maximale du projet étant de 24 mois alors que le montant global disponible pour cet appel à propositions est de 1.400.000 € (un million quatre cent mille euros). Les administrations publiques et les organismes mandatés tels qu’ils sont définis dans le Manuel de Jumelage des États membres de l’Union européenne sont seuls autorisés à présenter une proposition via les Points de contact nationaux des États membres de l’Union européenne (PCN). La date prévisionnelle de notification des résultats du processus d’attribution est fixée au 25 novembre 2015. Quant aux critères de sélection, ils prennent en considération la capacité opérationnelle des experts clefs mentionnés dans la proposition, l’évaluation est exprimée avec mention Oui/Non et une seule évaluation négative d’un critère disqualifie la proposition. Les critères d’attribution prennent en considération le mérite des principaux aspects qualifiants de la proposition et sont évalués en appliquant un système de notation (1 à 5). La date limite de présentation des propositions de jumelage à l’autorité contractante par les points de contact nationaux est fixée au 21 octobre 2015. À noter que Le programme d’appui à la mise en œuvre de l’Accord d’Association (P3A) s’inscrit dans les soutiens fournis aux administrations algériennes dans leurs efforts de mise en œuvre des différents volets de l’Accord d’Association, entre l’Algérie et l’Union européenne, qui est entré en vigueur en septembre 2005. L’Accord d’Association met en place un cadre de dialogue politique et renforce les coopérations dans les domaines (i) économique, (ii) social et culturel et (iii) de la justice et des affaires intérieures. En matière économique, l’Accord d’Association vise à promouvoir des avancées vers l’établissement d’une économie de marché compétitive et fonctionnelle en Algérie notamment par la mise en place d’un cadre macroéconomique favorable au commerce et à l’investissement et l’amélioration de l’environnement des affaires.
I. B.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont marqués par *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>