Cuba Musique

Des spectacles pour mieux vivre le confinement à Cuba : Les artistes jouent de la musique et dansent sur les toits

Les artistes cubains donnent des spectacles inédits en dansant sur les toits et les balcons. La pandémie et son corollaire, le confinement, donnent des idées aux artistes : à Cuba, ils occupent les balcons et les toits, comme le faisaient les artistes italiens qui ont éaillé des soirées tristes où la mort fauchait sans trier.

Par Ali El Hadj Tahar

Deux jumeaux, membres de la Acosta Dance Company, sont coincés chez eux à la suite du confinement qui a contraint à l’annulation de leur tournée au Royaume-Uni. Cela n’a pas empêché Alejandro et Leticia Silva de faire d’une pierre deux coups : à la fois faire plaisir aux voisins et faire leurs répétitions de leur ballet sur la terrasse de leur appartement en bord de mer, au son de l’océan et des aboiements occasionnels de leurs deux chiens. Le frère et la sœur, qui dansent rarement ensemble, ont trouvé une occasion en ce confinement imposé par un virus. « Maintenant, il est plus facile pour moi de collaborer avec ma sœur quand il s’agit de faire de la chorégraphie », a déclaré Alejandro. Cela les a également rapprochés en tant que famille, les unissant davantae autour de la danse. Depuis le toit de sa maison, leur collègue artiste Acosta Arelys Hernandez a également été inspiré pour améliorer ses chorégraphies. « Je pense que le mécontentement d’être enfermé va se transformer en motivation pour la création », a-t-elle déclaré, ajoutant : «Les chorégraphes vont sûrement tirer des leçons de ces sentiments que nous avons accumulés pendant tout ce temps de confinement.» Le public de Michel Herrera, 36 ans, un saxophoniste connu dans tout Cuba, est certes beaucoup plus réduit maintenant qu’il se produit sur son toit pour voisins âgés, avec la Vieille Havane en toile de fond. Mais il voit cela comme une opportunité d’évoluer et de grandir en tant qu’artiste. « Je pense que d’une manière ou d’une autre, les temps ont changé, ou cette fois, nous avons tous changé », a-t-il déclaré. «Je suis habitué à travailler avec différents musiciens, avec de grands groupes, à faire des arrangements et des productions où beaucoup de gens se réunissent, et actuellement je profite de mon temps à la maison, en travaillant seul.» Cuba a signalé ses premiers cas de coronavirus en mars et a suspendu ses activités scolaires, de transport, etc.

A. E. T.