P 4 Wilayas

Dernière phase du plan stratégique de réforme territoriale : La liste finale des nouvelles wilayas et daïras en voie de parachèvement

Le nouveau découpage administratif, initiés en janvier 2015 par le président Bouteflika, atteindra son réel accomplissement avec la promotion de daïras en wilayas déléguées dans les Hauts plateaux. La définition des daïras concernées est en vigueur par le ministère de l’intérieur, et la liste finale de la nouvelle carte des wilayas déléguées sera normalement proclamée par le président de la République.

C’est la deuxième et avant-dernière phase du plan stratégique de réforme territoriale de président de la République. Noureddine Bedoui, ministre de l’intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, en a fait l’annonce jeudi dernier, lors d’une séance plénière de questions orales à l’Assemblée populaire nationale (APN). Les Hauts-Plateaux et le Grand-Sud sont donc les régions concernées par la décision de ce passage d’un daïra à une wilaya déléguée. Si l’on connait déjà leurs nombre dans le Sud (10), le ministre n’en dit rien sur l’identité des nouvelles à créer dans les Hauts-Plateaux. «L’annonce officielle de la liste de promotion des daïras en wilayas déléguées ne relève pas des prérogatives d’un membre du gouvernement», a souligné Bedoui, précisant que «le président de la République est le seul habilité par la Constitution à prendre la décision finale à travers les mécanismes adoptés tel que le Conseil des ministres». Bedoui a affirmé, par contre, que son département procède à « une opération d’évaluation des wilayas déléguées au niveau du Grand-Sud qui ont bénéficié d’importantes ressources matérielles, financières et humaines d’environ 30 milliards DA». Cela dans le but d’exploiter les résultats de cette opération lors de la création des nouvelles wilayas déléguées. L’idée de ce nouveau découpage, adopté par le président de la République lors du Conseil des ministres restreint tenu le 27 janvier 2015 consacré au développement dans les wilayas du Sud et des Hauts-Plateaux, est de donner une nouvelle dynamique économique à ces régions. Ce nouveau paysage administratif offrira une nouvelle puissance économique aux wilayas déléguées et renforcera leurs prérogatives en matière de mise en œuvre de leurs programmes de développement. L’année dernière, le gouvernement a lancé le programme de la démocratie participative visant un rôle plus accru des habitants dans la gestion de leurs collectivités et aussi leur contribution dans la fiscalité locale. Cependant, la bureaucratie galopante qui gangrène les institutions publiques menace sérieusement ces objectifs. Les wilayas déléguées viendront alors comme un moyen de lutte très efficace contre la bureaucratie à travers le rapprochement de l’administration du citoyen. Le nouveau découpage implique aussi un équilibre entre le nombre d’habitants dans chaque wilaya déléguée et la répartition des ressources économiqueset financières. Mais, le paramètre de la géographie semble un petit peu oublié. Un problème qui se manifeste notamment dans le Sud où plusieurs députés de ces wilayas demandent l’augmentation des wilayas déléguées prévues dans leurs régions, trouvant que 10 wilayas déléguées est insuffisant. Répondant à la question du député d’El-Bayadh, Habibi Touhami, relative à la promotion de la daïra d’El Abiodh Sidi Cheikh en wilaya déléguée, dans le cadre du nouveau découpage administratif, Bedoui a rappelé que la définition des priorités liées à la révision du découpage administratif actuel s’est faite en trois phases, lancées dans les wilayas du Sud. Dans ce cadre, le ministère de l’Intérieur a veillé, en collaboration avec les secteurs concernés, à mettre en œuvre la décision du président de la République de créer 10 circonscriptions administratives au Sud, avec la mobilisation des moyens matériels, humains et financiers nécessaires pour rapprocher l’administration du citoyen et prendre en charge ses préoccupations, a précisé le ministre. Les efforts se poursuivent pour assurer les conditions idoines afin de permettre aux wilayas déléguées du Sud d’accomplir pleinement leurs missions, en renforçant leurs prérogatives en matière de mise en œuvre de leurs programmes de développement. Concernant la daïra d’El Abiodh Sidi Cheikh (El Bayadh), situéE à quelque 120 km du chef-lieu de wilaya, elle dispose d’atouts qui seront pris en considération lors de la création de daïras déléguées. Il s’agit de structures et de centres économiques et sociaux dans divers domaines.
Hamid Mecheri