Coupe de la CAF : La JSK battue lourdement par une modeste formation libérienne

Visiblement, rien ne va plus à la JSK. On pensait pourtant que cette équipe, mal en point en championnat de Ligue 1, allait profiter de son entrée en lice dans la coupe de la CAF pour se refaire une santé, d’autant que l’adversaire n’a rien d’un foudre de guerre, mais rien de cela ne fut. Au contraire, les Kabyles ont essuyé une lourde défaite face à la modeste formation de Monrovia sur le score de trois buts à zéro. Ce qui compliquera la mission de la JSK lors de la manche retour qui aura lieu dans une semaine à Tizi Ouzou. Les Canaris n’ont pas pu récupérer du match de championnat de mardi devant l’ES Sétif (1-1). Rajoutez-y le long voyage effectué jeudi en direction du lointain Liberia de George Weah, où un accueil chaleureux leur a été réservé et aussi le fait d’avoir jouer dès le lendemain de leur arrivée, soit vendredi. Ereintés et peinant en championnat, Rial et ses camarades sont passés complètement à côté de leur sujet. Un véritable coup dur pour le moral des Canaris qui occupent une peu reluisante place de relégable en Ligue 1-Mobilis. A présent que leurs chances de poursuivre l’aventure dans la coupe de la CAF sont devenues minimes, ils doivent désormais concentrer leurs efforts sur leur maintien au sein de l’élite du football national qu’ils n’ont jamais quittée depuis qu’ils y ont accédé en 1968. Ils doivent éviter surtout de vivre les scénarios du MCEE et du MOB. Du pain sur la planche donc pour le duo Rahmouni-Moussouni, attendus dès mardi à Tizi Ouzou pour enclencher l’opération sauvetage d’un club qui ne cesse de manger de son pain noir ces dernières années, sans pour autant que son homme fort, Moh Cherif Hannachi, très contesté du reste dans les milieux des Lions de Djurdjura, ne retienne les leçons. Sa politique est en train tout simplement de mener la JSK vers la dérive.
H. S.