Electricité

CONSOMMATION DE L’ÉNERGIE : «Pas d’augmentation des prix»

«Pas d’augmentation des prix de consommation de l’énergie», a déclaré le ministre de l’Énergie, Mohamed Arkab, en marge de la visite de travail et d’inspection effectuée hier dans la wilaya de Boumerdès. Lors d’un point de presse le ministre répondra que ce n’est pas le moment de parler de l’augmentation des prix relatifs à la consommation d’énergie  dans tous ses volets en évoquant la nouvelle stratégie mise en place par le gouvernement laquelle s’appuie principalement et qui   »une rationalisation de l’utilisation des ressources énergétiques en Algérie et son orientation vers le secteur de l’Industrie, par le biais de la transformation, la sensibilisation des citoyens et l’exploitation des énergies renouvelables, expliquera-t-il. À une question sur la  nouvelle Loi sur les hydrocarbures, le ministre n’est pas allé par trente-six chemins pour dire que celle –ci obéit à  des paramètres économiques dans l’intérêt du pays en ajoutant que le travail sur la nouvelle loi a été entamée en 2017 par des spécialistes et des cadres algériens  dans le domaine, qui ont étudié toutes les évolutions en contact avec un grand nombre de sociétés étrangères  spécialisées dans les hydrocarbures. Il précisa en outre qu’aucun contrat ne peut se faire sans l’aval du Conseil des ministres. «La loi 51/49 ne présente pas d’handicap pour les sociétés étrangères voulant investir  en Algérie » assurera-t-il en ajoutant que l’intérêt et la souveraineté  du pays  sont sauvegardés. « La consommation de l’énergie dans tous ses volets est en constante augmentation puisque elle varie entre 7% et 12 % par an » dira le ministre en précisant qu’elle provient à 99% des hydrocarbures. Il est urgent d’adopter  une réflexion sérieuse et mettre une véritable stratégie pour préserver d’un côté les réserves minières, répondre aux besoins nationaux et garder sa place sur le marché mondial en matière d’alimentation en hydrocarbures, insistera le ministre en rappelant les capacités de Sonatrach d’être au diapason des évolutions technologiques de pointe à travers le monde. Visitant la nouvelle  centrale électrique de Cap Djenet, qui sera opérationnelle prochainement, le ministre  s’est également enquis des rôles dévolus à l’Institut algérien du pétrole (IAP) et le Centre de recherche et de développement( CRD) , qui fournissent des formations technologiques et recherches avancées dans toutes les filières des hydrocarbures en utilisant les technologies de pointe, a-t-on expliqué.
B. Khider