Concours du village le plus propre à Tizi Ouzou : Prolongement des inscriptions jusqu’au 20 mai

Les inscriptions pour la sixième édition du concours Rabah Aïssat du village le plus propre organisé par l’Assemblée populaire de wilaya (APW) , qui devaient être clôturées lundi, ont été prolongées jusqu’au 20 mai prochain a-t-on appris des organisateurs.

Le président de Commission santé, hygiène et protection de l’environnement (CSHPE) Sidali Youcef, a indiqué à l’APS que «les inscriptions pour participer à cette compétition écologique s’étaleront jusqu’au 20 mai prochain, sur sollicitation de nombreux comités de villages qui n’ont pas pu, faute de temps, déposer leur candidature», a-t-il dit. Le dossier est constitué d’une fiche d’inscription remise par l’APW à qui doit être remplie et déposée jointe d’une demande de participation signée par le président du comité du village ou son représentant, a déclaré ce même élu qui a fait savoir qu’une centaine de comités de village ont déjà déposé, jusqu’à hier, à la mi-journée, leur dossier. Pour cette nouvelle édition le nombre des lauréats a été revu à la hausse puisqu’il a été porté à 10, alors qu’il était de 8 en 2017 et de six en 2016. Cette décision d’augmenter le nombre des lauréats, «a été prise pour encourager et motiver les communautés villageoises qui fournissent beaucoup d’efforts pour la protection de l’environnement et d’embellissement de leur villages». S’agissant des prix qui seront remis lors d’une cérémonie qui sera organisée en octobre prochain, une révision à la hausse du prix qui sera accordé au village qui arrivera en haut du classement, a été aussi décidée. Ce montant passera de 8 à 9 millions de DA. Pour les autres prix le montant du prix sera inchangé. Les villages qui seront classés 2e, 3e, 4e, et 5e place recevront respectivement des prix d’une valeur de 7, 6, 5 et 4 millions de DA. Ceux qui a arriveront à la sixième, septième et huitième places recevront chacun une subvention de 3 millions de DA. Ce concours prévoit une notation pour diverses opérations liées à la protection de l’environnement, dont l’aménagement et réhabilitation des places publiques et des fontaines, création d’espaces verts, embellissement des rues, entretien des cimetières, organisation de la collecte des déchets, la gestion des déchets (tris, collecte, et compostage) et mise en place de composteurs, rappelle-t-on.