Complexe Sider El Hadjar

Complexe Sider El Hadjar : La réussite du projet d’investissement, objectif stratégique du conseil syndical

Le nouveau secrétaire général du syndicat du complexe sidérurgique Sider El Hadjar (Annaba), Riadh Djemaï, a affirmé dimanche que garantir les conditions de stabilité et la réussite du programme d’investissement constituent «des objectifs stratégiques» adoptés par le partenaire social qui úuvre à offrir l’accompagnement nécessaire à leur concrétisation.

Dans une déclaration à la presse après son élection à la tête du conseil syndical du complexe Sider El Hadjar affilié à l’UGTA, M. Djemaï a souligné que la défense des intérêts et acquis des travailleurs est «tributaire de la préservation de l’outil de production et sa promotion pour améliorer l’environnement au sein du complexe et lui permettre de réaliser les objectifs d’efficience économique pour lesquels d’énormes ressources ont été mobilisées». Pour atteindre les objectifs tracés, il est impératif de mobiliser toutes les parties, travailleurs, responsables et partenaire social pour préserver ce fleuron de la sidérurgie en Algérie, a ajouté le nouveau secrétaire général. La mise en úuvre de la première tranche du plan d’investissement qui mobilise une enveloppe financière de 720 millions dollars a permis la remise en service du haut fourneau n 2 ainsi que la réhabilitation et la modernisation de plusieurs installations industrielles du complexe qui entamera, avait indiqué à l’APS, dans une précédente déclaration son PDG Chemseddine Maâtallah, la seconde tranche du plan d’investissement pour 20 milliards DA. Ce financement sera consacré à la réhabilitation de la cokerie qui représente un maillon stratégique de la sidérurgie, selon le même responsable qui a indiqué que l’entrée en activité de cette unité permettra la production du charbon actuellement importé. Cette seconde tranche inclura également la modernisation de plusieurs unités industrielles dont l’aciérie à oxygène et le laminoir à froid ainsi que la réalisation d’une seconde centrale d’oxygène et autres structures logistiques. Ces investissements à lancer «à la fin de l’année en cours», visent à améliorer les performances économiques du complexe Sider El Hadjar et porter sa production à plus d’un million tonne d’acier liquide, est-il indiqué. La mise en úuvre de la première tranche du plan d’investissement portera la production annuelle du complexe à 850.000 tonnes vers fin 2018 durant laquelle plusieurs opérations d’exportation de produits ferreux et acier ont été effectuées en direction d’Egypte, de Tunisie, de Syrie, d’Italie et de l’Inde, a souligné le PDG du complexe. Sider El Hadjar qui emploie environ 5.000 travailleurs produit divers produits ferreux et d’aciéries ainsi que des tubes destinés aux industries mécaniques, électroménagères et bâtiment.