BEM

COMMISSION ÉDUCATION, FORMATION ET ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR DU SÉNAT : Appel à l’annulation du BEM

Après les parents d’élèves, les enseignants, et les différents syndicats du secteur de l’Éducation, c’est au tour de la commission de l’éducation, de la formation et de l’enseignement supérieur du Conseil de la nation d’appeler à l’annulation des épreuves du Brevet de l’enseignement moyen, reportées au mois de septembre prochain.

Seul détail, ladite commission propose de maintenir l’examen uniquement pour les candidats libres. Ce qui laisse toutefois perplexe du fait qu’une telle mesure, si elle venait réellement à être appliquée, portera certainement atteinte au principe d’égalité des chances entre les élèves.
Présidée par Mustapha Jeghdali, la commission d’éducation au Sénat s’est en effet adressée au Premier ministre, Abdelaziz Djerad, afin d’attirer son attention à propos d’une proposition qu’elle aurait formulée le 5 mai dernier concernant l’examen du BEM. Comme pour l’association des parents d’élèves et des différents syndicats, la commission a également proposé l’annulation du brevet pour les 600 000 candidats scolarisés au niveau national, en opérant à l’élargissement des mesures prises lors du conseil des ministres organisé le 5 mai liées au passage aux classes supérieures, en prenant en compte les moyennes obtenues au 1er et 2ème trimestre, et de fixer la moyenne de passage à 9/20. À noter que la même commission a proposé le maintien du BEM uniquement pour les 23 000 candidats libres sans pour autant appuyer ce point de vue par des arguments convaincants.
D’autre part, la commission d’éducation au Sénat rappelle avoir soumis au ministère de l’Éducation, le 5 mai dernier, une série de propositions comportant des solutions consensuelles pour l’organisation de la fin de l’année scolaire avancée dans le cadre des mesures prises pour lutter contre la propagation du coronavirus.
Il a été ainsi proposé, indique la même source, la suppression de matières secondaires au Bac pour les différentes sessions en soulignant la nécessité de son report au mois de septembre prochain. Il a été question aussi de la prise en compte du système de rachat dans tous les niveaux en fixant la moyenne de passage à 4,5/10 au niveau du primaire pour les classes de troisième quatrième et cinquième, ainsi que 9/20 pour les cycles moyen et secondaire à l’exception des candidats au Bac.
Ania Nait Chalal