Colloque international sur l’Emir Abdelkader : une centaine de participants au rendez-vous à Oran

Une centaine de participants, entre chercheurs et personnalités culturelles, sont attendus au Colloque international sur l’Emir Abdelkader, prévu les 4 et 5 mai prochain à Oran, ont indiqué mercredi les organisateurs. «Une centaine de communicants algériens et étrangers prendront part au colloque dédié au legs culturel du fondateur de l’État algérien moderne», a précisé le coordinateur de la manifestation scientifique, Mohamed Daoud, lors d’une conférence de presse. Une majorité de chercheurs algériens, issus de 28 universités du pays, animeront ce colloque aux côtés de leurs pairs invités de neuf pays, à savoir la Bulgarie, l’Egypte, la France, l’Irak, la Jordanie, le Maroc, Sharjah (Émirats arabes unis), la Tunisie et la Turquie, a-t-il fait savoir.
« Plusieurs conférences et ateliers thématiques sont programmés afin de mieux faire connaître la pensée de l’Émir Abdelkader aux plans spirituel, poétique et soufi », a expliqué M. Daoud, également directeur de l’Unité de recherche sur la culture, la communication, les langues, les littératures et les arts (UCCLLA), établissement organisateur de l’événement. L’UCCLLA, qui est affiliée au Centre national de recherche en anthropologie sociale et culturelle (CRASC, basé à Oran), abritera cinq ateliers intitulés « La langue, la littérature et la poésie », « Tasawwuf et gnose (Irfan) », « Dialogue avec l’Autre », « Poésie populaire et résistance », « Discours, argumentation et identité ». D’autres séances se tiendront au sein des universités partenaires (Oran 1 Ahmed-Benbella et Oran 2 Ahmed-Benahmed), notamment à la Faculté des sciences humaines et de la civilisation islamique, à la Faculté des lettres, des langues et des arts, à la Bibliothèque des sciences sociales, ainsi qu’aux Laboratoires
« La philosophie et son Histoire » et « Les systèmes axiologiques et les mutations culturelles et politiques en Algérie ». Le colloque sur l’Émir Abdelkader est organisé avec le soutien de la Wilaya d’Oran, de l’Office national des droits d’auteur et droits voisins (ONDA), et d’autres sponsors, tel l’hôtel Sheraton qui accueillera la cérémonie d’ouverture et les travaux de la première journée.
Selon la même source, les conférences inaugurales seront données par des responsables du Haut conseil de la langue arabe, du ministère des Affaires religieuses et des Waqfs, et de la Fondation Emir Abdelkader.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont marqués par *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>