Accueil RÉGIONS Collectivités locales de Boumerdès : combler le fossé entre administrés...

Collectivités locales de Boumerdès : combler le fossé entre administrés et administration

0

L’implication du citoyen dans le choix de la priorité des projets inscrits dans une localité, l’informer et l’associer dans des activités d’intérêt général sont des actions à mener pour remédier au large fossé qui existe entre l’administré et l’administrateur.

C’est dans ce cadre que le wali de Boumerdès a réuni, ce jeudi, les cadres de l’exécutif, les présidents d’Apc et les élus pour les sensibiliser sur l’importance d’associer tous les acteurs de la société civile dans la gestion des collectivités. « Les élus et l’administration doivent travailler en étroite collaboration pour améliorer le cadre de vie des citoyens » a-t-il lancé aux présents, en insistant sur l’information qui doit être permanente afin que le citoyen soit au courant de toutes les actions de développement inscrites dans les différents plans de développement alloués. Pour cela , il est indispensable d’aller à la rencontre des citoyens, encourager la création d’associations et favoriser le dialogue avec toutes les parties représentatives dans divers domaines de la société. Le premier responsable de la wilaya a fait remarquer que des problèmes subsistent à cause de la marginalisation de la population dans la gestion de la commune.
« Les oppositions enregistrées relèvent en grande partie de l’absence d’information car les responsables n’ont pas informé et expliqué la loi et le projet concernés avant de lancer ce dernier »soulignera-t-il en citant également les irrégularités dénoncées concernant le couffin du Ramadhan. Les collectivités qui associent les comités de village, les associations et la société civile en général se portent plus au moins bien, alors qu’autres sont confinées dans des conflits et des luttes au détriment du développement local. Le bilan d’activités est rarement présenté aux citoyens. L’approche participative du citoyen à la gestion locale revêt aussi une contribution significative à la protection des deniers publics. La participation citoyenne dans le choix de la priorité des projets, des actions de solidarité, d’entretien et autres activités d’intérêt général sont primordiales pour amorcer l’approche vers la démocratie participative.
Dans cette optique, la communication est une priorité pour associer le large public dans l’amélioration du cadre de vie collectif. Encourager la création d’associations, la réalisation de sites web, l’Internet et les cellules d’écoute sont des mécanismes à activer pour atteindre l’objectif escompté. Les débats sont portés sur les difficultés rencontrées au niveau des institutions où le fardeau bureaucratique reste toujours posé, malgré les maigres avancées enregistrées dans certaines administrations. «Peut-on parler de la démocratie participative quand elle n’existe même pas ni au sein d’une même assemblée élue ni même avec l’administration ? » s’est interrogé un élu qui a rappelé que la représentation citoyenne est exclue de la commission d’attribution du logement social. En matière de communication, un autre élu a proposé la réalisation de panneaux d’affichage à travers toutes les APC pour une information directe et publique des citoyens.
L’appel à la participation à la gestion de la collectivité sera -t-il entendu par la population ? Les responsables et les élus seront-ils en mesure de réunir des citoyens pour les impliquer dans la gestion de leur collectivité ? La réponse à ces questions est attendue après la mise à jour de la nomenclature des projets de développement lancés dans toutes les communes.
B. Khider

Article précédentUSMA : l’attaque inquiète Pfister avant d’affronter l’AS Kaloum en Ligue des champions
Article suivantSauvé du bitume, le site antique de Mlakou commence à livrer ses secrets

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.