Chengariha

CHENGRIHA ÉVOQUE LA GUERRE DE 4E GÉNÉRATION : « Nos ennemis, désespérés, changent de tactique »

Ce n’est plus un secret. L’Algérie évolue dans un environnement sécuritaire explosif dans la région, accentué récemment par le rapprochement géostratégique d’ordre sécuritaire entre le Makhzen et l’entité sioniste.

Face aux vélléités malsaines de l’ennemi, l’Armée nationale populaire, estime son chef d’état-major, s’érige en bouclier infranchissable car elle est au fait des dernières tactiques épousées par ceux qui veulent faire fléchir, en vain, l’Algérie.
Ainsi, dans un message adressé aux éléments de l’ANP à l’occasion du nouvel an, le Chef d’état-major de l’Armée nationale populaire, le général de Corps d’armée, Saïd Chengriha a profité pour saluer les efforts fournis par la première institution sécuritaire face aux campagnes d’hostilité des ennemis du pays consistant, dernièrement, à recourir à la guerre cybernétique pour atteindre la stabilité et la sécurité de l’Algérie.
« En cette heureuse occasion, je tiens à saluer les éléments de l’ANP pour les grands efforts consentis pour sécuriser nos frontières et renforcer la sécurité de notre cher pays, des efforts que je ne cesse de saluer et valoriser, voire soutenir par d’autres actions à la hauteur de la bravoure de notre peuple et de sa glorieuse histoire, un peuple qui appartient à une Nation brave, digne et souveraine », a écrit d’emblée le général de Corps d’armée Chengriha dans son message de vœux.
« La noblesse de la mission qui nous incombe nous impose à tous de faire constamment preuve de vigilance à tous les niveaux, et de prise de conscience quant à l’importance des défis à relever au double plan interne et externe, en veillant à trouver les voies et moyens de relever ces défis et de gagner les enjeux, un objectif qu’on ne saurait atteindre qu’à travers une bonne préparation au combat, alliant méthodes, programmes d’entrainement et volonté de fer ».
Le général de Corps d’armée a précisé que « parmi les défis qu’il convient de relever, figure la poursuite de la lutte contre les résidus des groupes terroristes dont le danger persiste, même si nous avons pu les vaincre en les poussant dans leurs derniers retranchements, sans oublier le crime organisé multiforme, qui est en vérité une guerre non déclarée que mènent nos ennemis sans répit, dans le but d’entraver notre processus national prometteur et porter atteinte à notre stabilité et à notre unité nationale ».
« Notre sous-région vit, aujourd’hui, au rythme d’une instabilité sécuritaire chronique, ce qui constitue une menace pour notre pays. C’est pourquoi, je compte sur vous pour maintenir à son plus haut niveau l’opérationnalité de nos forces, face à nos ennemis qui ne savent que trop bien que nous serons sans merci avec quiconque s’aviserait à attenter à la sacralité de notre terre et aux potentialités de notre peuple », a-t-il ajouté.
« Nos ennemis ont, désespérément, saisi qu’il n’est point possible de nous faire face, c’est pourquoi ils tentent aujourd’hui de changer de tactique en recourant à l’espace cybernétique, aux réseaux sociaux et aux campagnes médiatiques de désinformation pour saper le moral de nos forces et de notre peuple…Nous sommes prêts à contrecarrer toutes ces tentatives », a martelé le Général de Corps d’armée, Chengriha.
Il a, dans ce sens, appelé « tout un chacun au strict respect des instructions émises dans ce sens, étant la seule façon de contrer leurs desseins pernicieux qui ciblent notre Institution et notre chère patrie ».
« Les acquis et les facultés des éléments de l’Armée nationale populaire (ANP) dans divers domaines opérationnels et scientifiques, sont source de fierté au regard des avancées enregistrées en matière de maîtrise des systèmes d’armes et de matériel », a-t-il souligné. « Nous sommes appelés à faire preuve de rigueur et de persévérance, d’attachement aux valeurs nationales et de fierté d’appartenir à l’ANP, digne héritière de l’Armée de libération nationale (ALN), une institution qui demeurera à jamais le rempart qui pulvérisera les ennemis et anéantira à jamais leurs desseins belliqueux ».
Farouk B.