chengrihap4

CHENGRIHA AUX JEUNES ALGÉRIENS : Prendre conscience face à l’ennemi

S’exprimant dans une tribune parue dans la dernière livraison de la revue El-Djeïch, le chef d’état-major de l’Armée nationale populaire, le général de Corps d’armée Saïd Chengriha, a mis l’accent sur le concept de la défense nationale et son corollaire sur la sécurité du pays qui, en cette conjoncture particulièrement marquée par des menaces de types nouveaux comme la guerre de 4e génération, institutions et citoyens sont appelés à renforcer la cohésion nationale pour pouvoir faire face. Après avoir mis en avant le rôle capital de l’Armée nationale dans la défense de la patrie, son intégrité territoriale, son peuple ainsi que la défense des intérêts supérieurs et stratégiques du pays, Chengriha estime que la Défense nationale n’est pas l’apanage des seules Forces armées. Bien plus, la mission sécuritaire dans son ensemble incombe aussi aux citoyens, dont le lien intrinsèque Peuple-Armée à travers les vicissitudes de notre longue histoire a fait ses preuves face aux agressions aussi bien intérieures qu’extérieures au pays. Dans son message, Chengriha a évoqué au passage l’apport important de l’ANP dans le développement économique en matière notamment des produits des industries florissantes de l’ANP. Partant du fait qu’elle s’inscrit en droite ligne avec les objectifs du renouveau de l’Algérie, il va de soi que l’ANP « contribuera au renforcement du lien indéfectible unissant le peuple à son armée et au raffermissement de leur cohésion », lit-on dans cette tribune parue dans le dernier numéro « spécial 60e anniversaire de l’indépendance », de l’organe d’information de l’ANP.
« Ceci est d’autant plus vrai que la Défense nationale n’est pas l’apanage des seules Forces armées. Cette question concerne tous les enfants de la Patrie, qui sont les forces vives et l’énergie de la Nation, pour concrétiser l’ensemble des actions politiques, militaires, sociales, économiques, juridiques et autres, afin d’être prêts à faire face à toute hostilité visant à porter atteinte à la souveraineté du pays », suggère le chef de l’ANP.
La mission de la défense nationale n’échoit pas ainsi aux seuls militaires déployés à travers le pays sur lequel ils veillent au grain pour faire avorter toute tentative d’agression, mais aussi à tous les Algériens jaloux de la sécurité de leur pays et de sa population qui aspire à la paix, la quiétude et au bien-être. « Le rôle du citoyen est aussi important que celui assigné à nos braves militaires déployés à travers le pays », assure Chengriha, citant au passage le « rôle vital » des médias nationaux, en général, et des médias militaires, en particulier, en matière de « consolidation » du lien Armée-Nation, du « renforcement de l’unité nationale, de la cohésion nationale et de l’esprit de citoyenneté ». Quoique l’histoire récente de l’Algérie, pour ne citer que la Révolution de 54 et la décennie noire, nous a beaucoup appris pour se laisser séduire aussi facilement par les ennemis de la Nation, les jeunes algériens doivent prendre conscience des nouvelles menaces sécuritaires de l’heure pour ne pas tomber dans le piège. Autrement, face aux « campagnes malveillantes et les attaques visant ouvertement notre pays et ses institutions, en particulier l’institution militaire qui a été la cible de campagnes acharnées, notre peuple, dans toutes ses composantes, en particulier les jeunes, se doit de saisir l’ampleur et la nature des complots ourdis contre notre pays, d’en avoir pleinement conscience, tout en œuvrant inlassablement à la préservation de l’unité des rangs afin de relever tous les défis », recommande-t-il.
C’est cette bataille, « vitale et décisive », que nos jeunes « sont appelés à mener et à gagner est celle de la conscience, laquelle implique de s’armer de nos valeurs nationales authentiques et de veiller à la préservation du legs des Chouhada, en s’inspirant de leurs exploits qui resteront gravés dans notre mémoire collective pour l’éternité ».
Farid Guellil