cancer du sein

Cancer du sein : Plus de 250 nouveaux cas en 2018 à Chlef

Plus de 250 nouveaux cas de cancer du sein ont été enregistrés de janvier à septembre 2018 à Chlef, a-t-on appris dimanche lors d’une journée d’information sur le cancer du sein et du col de l’utérus organisée par les services de la santé de la wilaya.

Depuis début janvier à fin septembre dernier, la wilaya a enregistré 258 cas de cancer du sein, a indiqué Dr. Belkourissate Abdelkader, chargé du fichier du cancer à l’établissement public hospitalier «Frères Badj» de Chlef, dans une communication qu’il a présentée à l’occasion. «Avec ce nombre d’atteintes, le cancer du sein vient en première place des cancers enregistrés au niveau du service d’oncologie de cet hôpital», a-t-il ajouté. Dr. Belkourissate a également fait état d’un «certain recul» enregistré dans le nombre d’atteintes par le cancer du col de l’utérus, comparativement aux années précédentes. Ce type de cancer est placé au 17e rang des cancers enregistrés au niveau du dit service, ayant recensé 411 cas de cancer (tous types confondus) durant cette année 2018. Le même spécialiste a souligné l’importance du fichier relatif aux malades du cancer qui représente, a-t-il dit, «une base de donnée exhaustive sur les cas d’atteintes par le cancer, leur développement et leur traitement, tout en reflétant l’état des lieux de cette maladie dans notre société». Selon les chiffres fournis par le chargé du fichier du cancer, la catégorie d’âge la plus exposée se situe entre 40 et 45 ans, sachant qu’en Algérie, le cancer du sein est généralement détecté vers 35 ans, une spécificité propre aux populations du Maghreb, a-t-il observé. «Si le cancer du sein est généralement connu pour être une maladie féminine, cela n’empêche pas qu’il peut aussi toucher les hommes», a fait savoir Dr. Belkourissate, signalant un cas d’atteinte de cancer du sein détecté cette année chez un homme. «C’est le 2e cas détecté durant mon parcours professionnel», a-t-il révélé. Dans son intervention à l’occasion, le directeur de la santé de Chlef, Messaoud Guelfen, a loué l’organisation de cette journée de sensibilisation, qui fait suite à la campagne de dépistage du cancer du sein et du col de l’utérus, initiée à travers de nombreuses localités de Chlef. Il a salué, à cet effet, les efforts et conseils prodigués dans le cadre de cette campagne par le staff médical local et la mission médiale, conduite par le Pr. Chafi, spécialiste en obstétrique et accouchement au CHU d’Oran, venu à Chlef dans le cadre d’une opération de jumelage avec l’hôpital de Chorfa. Le Pr Chafi s’est félicité de l’engouement des femmes pour cette campagne de dépistage, reflétant, selon lui, «leur prise de conscience à l’égard de cette maladie, comparativement aux années précédentes». Il a également relevé l’importance du dépistage précoce de cette maladie, dont trois quart des cas sont malheureusement détectés à un stade avancé, a-t-il déploré. Dans sa communication intitulée «Environnement et cancer», le Pr. Chafi a cité la «pollution environnementale, causée notamment par l’homme, dont les émanations de fumée produits par les moteurs diesel et la cigarette, outre les produits chimiques (utilisés pour l’entretien corporel) à l’origine d’une majorité des cas d’atteintes de cancer». D’autres campagnes de dépistage précoce du cancer du sein et du col de l’utérus sont prévues «dans les prochains jours» au niveau de l’hôpital «Frères Khellif» de Chorfa, a annoncé, à l’occasion, la directrice de cet établissement de santé publique.