Campagne moisson battage

Campagne labours-semailles à Guelma : Plus de 90.000 ha consacrés à la céréaliculture

Une surface de 90.585 ha au total a été consacrée à la production des céréales toutes espèces confondues au cours de la saison agricole 2019-2020 à Guelma, avec une «légère» augmentation par rapport à l’année précédente, a-t-on appris jeudi auprès de la direction de wilaya des services agricoles (DSA). La superficie destinée à cette filière était de l’ordre de 88.550 ha durant la précédente saison agricole, contre 87.000 ha la saison d’avant, selon les informations données par le représentant de la DSA à l’occasion du lancement de la campagne labours-semailles dans l’une des fermes publiques de la commune Medjez-Amar, en présence du wali, Kamel Abla. «Pas moins de 77% de la surface consacrée à la production des céréales, soit 69.265 ha, ont été réservés au blé dur, tandis que le reste de la superficie sera alloué à la culture du blé tendre, l’orge et l’avoine, a souligné la même source, précisant que l’opération de labours, lancée il y a quelques jours, a ciblé jusque-là 35.000 ha, soit un «bon début» de campagne. Tous les moyens humains et logistiques nécessaires à la poursuite de l’élan enregistré par cette filière ont été mobilisés, en plus de la disponibilité des semences et des engrais à la Coopérative des céréales et légumes secs (CCLS), a-t-on indiqué à la DSA, tout en assurant que la quantité d’engrais utilisée par les agriculteurs atteindra les 174.170 quintaux contre 101.419 quintaux utilisés durant la précédente saison agricole. Les responsables locaux du secteur agricole prévoient «une abondante production céréalière, compte tenu des bons résultats de la précédente campagne moisson-battage», atteignant plus de 2, 8 millions de quintaux, dont 2,144 millions de quintaux de blé dur. Le chef de l’exécutif local a insisté sur l’importance de la multiplication des campagnes de sensibilisation auprès des agriculteurs les incitant à adhérer au programme national d’assurance, au respect des techniques modernes de protection des surfaces agricoles, notamment contre les feux qui ont ravagé durant la précédente saison environ 380,5 ha, soit environ 11.500 quintaux de céréales partis en fumée.