AP+

Braquage à main armée d’un bureau de poste à Merkala (Bouira)

Le bureau de poste de la localité enclavée de Merkala, relevant de la commune de Taghzout (Est de Bouira), a été la cible mardi d’un braquage à main armée commis par des inconnus, a indiqué le directeur d’Algérie Poste de Bouira, Yacine Djebbari à l’APS. «Le braquage a eu lieu mardi après midi, des individus armés de fusils de chasse se sont introduits à l’intérieur du bureau de poste de Merkala, et ont menacé et agressé un employé du bureau avant de voler une somme d’argent et de prendre la fuite», a expliqué le même responsable sans préciser toutefois le montant exact volé et le nombre d’individus impliqués dans cet acte criminel. M. Djebbari a précisé, par ailleurs, qu’une enquête avait été ouverte par les services de la Gendarmerie nationale, qui se sont dépêchés aussitôt sur les lieux du crime. «L’enquête est toujours en cours pour pouvoir savoir le montant exacte volé et l’identité des auteur de cet acte», a-t-il conclu.

Saisie de près de 9 millions DA en faux billets à Oran
Les services de la sûreté d’Oran ont démantelé un réseau national de faussaires de billets de banque et opéré la saisie de prés de 9 millions DA en faux billets, a-t-on appris mardi du chef de la cellule de communication et des relations publiques de ce corps de sûreté. Agissant sur informations parvenues à la brigade de lutte contre la criminalité de la police judiciaire, un réseau national, composé de 5 éléments spécialisés en faux et usage de faux, a été démantelé, a indiqué le commissaire Arioua Salim. Les investigations de cette brigade ont permis d’arrêter un premier mis en cause en possession d’un montant de 200.000 DA de faux billets de type 2000 DA puis le restant des membres du réseau dans la daira de Oued Tlélat, avec la saisie de 8,5 millions DA en faux billets. Cette opération a permis aussi la saisie de matériels de haute technologie utilisés dans la falsification notamment des imprimantes, des outils informatiques, des documents administratifs, des relevés bancaires et deux véhicules, a-t-on ajouté. Ce réseau criminel s’apprêtait à inonder le marché national en faux billets, a-t-on souligné. Une procédure judiciaire a été engagée contre les cinq inculpés qui seront présentés devant la justice pour les chefs d’inculpation d’association de malfaiteurs et de faux et usage de faux.

Le Nobel de chimie attribué à trois chercheurs pour l’invention des batteries au lithium-ion
Le prix Nobel de chimie a été attribué mercredi au trio américain John Goodenough, britannique Stanley Whittingham et Japonais Akira Yoshino pour l’invention des batteries au lithium-ion, aujourd’hui présentes dans de nombreuses technologies du quotidien. «Ce type de batterie légère, rechargeable et puissante est maintenant utilisée partout, dans les téléphones et les ordinateurs portables, et les véhicules électriques», a indiqué l’Académie suédoise royale des sciences qui décerne le prix. «Elle peut également stocker des quantités significatives d’énergie solaire et éolienne, ouvrant la voie à une société libérée des énergies fossiles», a-t-elle ajouté. Dans le sillage des crises pétrolières des années 1970, Stanley Whittingham s’est mis en quête de sources d’énergie non-fossiles. C’est ainsi qu’il crée une cathode innovante dans une batterie au lithium à partir du disulfure de titane (TiS2). John Goodenough, qui devient à 97 ans le plus vieux lauréat Nobel de l’histoire, a ensuite prédit que les propriétés de cette cathode pouvaient être augmentées si elle était produite à partir d’oxyde métallique au lieu de disulfure. En 1980, il a démontré que la combinaison d’oxyde de cobalt et d’ions de lithium pouvait produire jusqu’à 4 volts. Akira Yoshino a ensuite créé la première batterie commerciale, en 1985. Premier métal du Tableau périodique des éléments de Mendeleïev, le lithium est aussi le plus léger, une caractéristique prisée pour les appareils électroniques.

Démantèlement de cinq réseaux d’organisation d’opérations d’émigration clandestine à Aïn Témouchent
Les services de la gendarmerie nationale de la wilaya d’Aïn Témouchent ont réussi cette semaine à démanteler cinq réseaux criminels spécialisés dans l’organisation d’opération d’émigration clandestine et à arrêter 15 éléments présentés devant la justice, a-t-on appris mardi de ce corps de sécurité. Le tribunal d’El Amria a condamné à une heure tardive de la nuit de lundi les 15 éléments des réseaux criminels arrêtés à trois ans de prison ferme assortie d’amendes de 100 000 DA chacun, a-t-on indiqué. Les personnes arrêtées âgées entre 20 et 40 ans sont originaires des wilayas de Sidi Bel-Abbès, Oran et Aïn Témouchent. Pas moins de 62 candidats à l’émigration clandestine ont été interceptés par les garde-côtes au large et ont été présentés devant le tribunal d’El Amria dont 57 ont été condamnés à une amende de 20 000 DA.

Démantèlement d’une bande spécialisée en trafic de produits chimiques à Relizane
Les éléments de la brigade de la gendarmerie nationale d’El Hamri (45 km au nord de Relizane) ont procédé au démantèlement d’une bande composée de quatre individus spécialisés dans le trafic de produits chimiques et la saisie de 276 grammes de mercure argenté, a-t-on appris mardi de ce corps de sécurité. L’opération a été menée dernièrement suite à des informations faisant état qu’un individu possédait un produit chimique dangereux à El Hamri. Après suivi du mis en cause et son arrestation, il s’est avéré qu’il possédait deux flacons en verre de 276 grammes de mercure argenté. L’enquête a permis l’arrestation de trois autres personnes impliquées dans cette affaire. Une procédure judiciaire a été engagée contre les quatre prévenus qui ont été présentés devant la justice et écroués.

Suspension du P/APC d’Aïn Sidi Cherif (Mostaganem)
Le wali de Mostaganem, Mohamed Abdennour Rabhi, a suspendu mardi le président d’APC d’Aïn Sidi Cherif qui fait l’objet de poursuite judiciaire, a-t-on appris du directeur de la réglementation et des affaires générales, Benahmed Daidj Mohamed. La décision de suspension, a-t-il précisé, intervient en application de l’article 43 de la loi 10/11 du code communal. Le nouveau président d’APC d’Aïn Sidi Cherif (10 km au sud de Mostaganem) sera installé demain mercredi en remplacement du maire déchu affilié au Rassemblement national démocratique (RND).

L’ancien directeur de l’Education de M’Sila condamné à 5 ans de prison ferme
L’ancien directeur de l’éducation nationale (B.A) de la wilaya de M’sila a été condamné mardi par le tribunal local à cinq ans de prison ferme pour une affaire d’attribution de marché en dehors de la législation en vigueur, a-t-on appris de source judiciaire. Des condamnations allant de cinq à un an de prison ferme ont été retenues à l’encontre de trois fonctionnaires de la direction de l’éducation et deux fournisseurs impliqués dans cette affaire enclenchée en 2016 suite à une plainte déposée par un fournisseur au sujet de l’équipement de deux lycées et deux collèges d’enseignement moyen (CEM) où «des outrages à la législation régissant le code des marchés publics ont été soulevés». «L’abus de fonction, l’octroi délibéré d’indus avantages, la conclusion de marchés en dehors de la législation et la réglementation figurent parmi les chefs d’inculpation» retenus à l’encontre des personnes impliquées.

Décès de deux jeunes lors du dérapage d’une voiture à Batna
Deux (2) jeunes ont trouvé la mort, mardi après-midi, dans un accident de la route survenu au niveau de la route nationale (RN) 88 dans le périmètre de la commune de Timgad (Batna), a indiqué le chargé de l’information à la Direction de la Protection civile, le lieutenant Hassan Yahia-Cherif. L’accident s’est produit suite au dérapage d’une voiture touristique avant de percuter un camion au niveau du carrefour de Chemora à Timgad, provoquant ainsi la mort sur place des deux jeunes âgés de 25 et 29 ans. Suite au parachèvement des procédures légales, les deux (2) dépouilles ont été transportées vers la polyclinique de Timgad. Les services de sécurité ont diligenté, a poursuivi le lieutenant, une enquête pour déterminer les causes et les circonstances de cet accident.