Hopital

Boumerdès : Relance du chantier de l’hôpital de 240 lits

Des procédures sont actuellement, en cours, en vue de la relance du chantier (à l’arrêt) de l’hôpital de 240 lits du chef-lieu de la wilaya de Boumerdès, à travers la désignation d’une nouvelle entreprise nationale, a annoncé jeudi le wali. «Nous avons dépassé le conflit juridique né entre l’entreprise étrangère, détentrice du projet et la Direction de la santé de la wilaya, en sa qualité de maître d’ouvrage, suite à l’arrêt des travaux de ce chantier», a indiqué à l’APS, Yahia Yahiatene, en marge d’une visite de travail à Si Mustapha, dans le cadre de la commémoration du 58ème anniversaire de la Journée nationale de l’immigration (17 octobre 1960). Ajoutant que la Direction des équipements publics a été chargée de la concrétisation du projet, à travers, entre autres, l’élaboration d’un cahier des charges et le lancement «dimanche dernier, d’un avis d’appel d’offres national pour la sélection d’une entreprise de réalisation, dans les plus brefs délais», a-t-il fait savoir. Un appel a été lancé, à l’occasion, par le wali de Boumerdès en direction des entreprises nationales «jouissant des compétences et sérieux nécessaires», en vue de prendre part à cet appel d’offres. À noter que le contrat de l’entreprise italienne, chargée initialement de ce projet, a été «résilié pour non-respect des clauses du cahier des charges et le grand retard mis dans ses travaux de réalisation, en dépit des efforts consentis par les autorités de la wilaya pour répondre à toutes les doléances de cette entreprise, concernant, notamment la réévaluation du coût du projet et le versement de ses dûs», a fait savoir le même responsable. L’entreprise italienne en question a justifié son absence du chantier du projet par «l’impossibilité de poursuivre ses travaux au plan financier», en invoquant «une révision de son statut et une proposition de poursuite de ces travaux par une autre entreprise». Un fait rejeté par les services concernés, car «en contradiction avec la loi relative aux marchés publics», est-il souligné. «Plusieurs facteurs ont concouru au retard accusé par ce projet», selon un rapport sur le projet présenté dernièrement par l’APW, qui cite, notamment son inscription en 2006, au titre du quinquennal 2005-2009, pour une enveloppe de 1,3 milliard de DA, portée à prés de 4 milliards suite à la réévaluation de son coût. Actuellement, le taux d’avancement des travaux de réalisation de cet hôpital, qui s’étendra sur une surface de 5 ha du centre-ville de Boumerdès, est de pas plus de 20%. Cet établissement, qui sera construit sur 5 étages, renfermera plus d’une dizaine de blocs opératoires destinés aux interventions chirurgicales de toutes sortes dans des spécialités dites de pointe et non disponibles actuellement à Boumerdès, telles que la neurochirurgie et la cardiologie interventionnelle, en plus de salles médicales diverses. Selon les objectifs qui lui ont été fixés, la concrétisation de ce projet est de nature à réduire considérablement la tension au niveau des trois établissements hospitaliers actuellement opérationnels dans la wilaya, tout en diminuant les déplacements pénibles et coûteux des malades de la région vers les hôpitaux d’Alger et de Tizi-Ouzou. Durant cette visite à Si Mustapha, le wali a honoré un nombre de moudjahidine de la région, avant de donner le coup d’envoi des travaux de bitumage d’un tronçon de 200 m de la route communale, et de la réalisation d’une aire de jeux au centre-ville.
Le chef de l’exécutif local a, également, procédé à l’inauguration du stade communal, suite à une opération de réhabilitation. Des actions d’aménagements ont, aussi, été lancées à l’occasion, au village «Boudhar», parallèlement à la réalisation de conduites d’assainissement et d’une aire de jeux, outre des travaux d’aménagement à la cité «Michiri» et des réseaux d’assainissement à la cité de la ferme «Bej Bej».