Bientôt des images choquantes pour condamner la cigarette

Sachant que l’interdiction du tabac dans les lieux publics n’est pas une tâche facile, le Comité national de prévention et de sensibilisation sur le tabagisme, fraîchement installé, suite aux instructions du Premier ministre, Abdelmalek Sellal, entamera ces actions «répressifs» à partir du mois de septembre, en proposant une série de mesures préventives, dont les plus captivantes sont celles de l’utilisation des images choquantes sur les paquets de cigarette, ainsi que l’augmentation de la taxe liée au tabac. En effet, le Comité, présidé par le Pr Noureddine Zidouni, a réuni hier ces 10 membres représentant les différents ministères concernés par cette opération, et ce, en application de la décision n°4 du 14 juillet du Premier ministre, relative à l’installation d’un Comité national de prévention et de sensibilisation sur le tabagisme. Cette conférence a été pleinement consacrée à la présentation de la stratégie nationale multisectorielle de sensibilisation contre le tabagisme, qui, selon les statistiques avancées ont été de 15,3% en 2010, touchant les jeunes âgés de 15 ans. À ce titre, le représentant du ministère du Commerce, Kamel Sadi, a noté que la taxe actuelle sur le paquet de cigarette est de 11DA, cette taxe sera revue à la hausse à l’horizon 2015, mesure prise pour limiter la consommation et la propagation du tabac,a précisé le même responsable. De son côté, le président dudit Comité, Noureddine Zidouni, a indiqué dans son allocution que l’installation d’un comité pareil «constitue un exemple de responsabilité du gouvernement, vis-à-vis de sa population, et qui vient renforcer et impulser la riposte nationale à cette épidémie croissante du tabagisme». Selon les différentes déclarations présentées ce jour, l’on comprend que cette campagne de sensibilisation pour la lutte anti-tabac trouve son ancrage juridique dans les dispositions de l’article 12 de la Convention-cadre de l’OMS pour la lutte anti-tabac (CCLAT) ratifiée par notre pays par décret présidentiel n°06-120, en date du 12 mars 2006, qui stipule qu’il faut «promouvoir et renforcer la sensibilisation du public, en utilisant tous les outils de communication disponibles, en appliquant des mesures législatives, exécutives, et administratives», permettant un large accès à des programmes d’éducation et de sensibilisation du public aux risques sanitaires, y compris les caractéristiques dépendogènes de la consommation du tabac et de l’exposition à la fumée de tabac. Lors de la réunion, les différents responsables ont insisté sur l’objectif primordial visé «à long terme», consiste de contribuer à l’amélioration de la santé de la population par la réduction de la morbidité et de la mortalité liée à la consommation du tabac. S’agissant de éléments la strategie tracée, on note le rappel de l’interdiction de fumer qu’il faut respecter, l’utilisation des «images- choc», fortement recommandée dans la réduction du tabagisme, et l’affection de 50% de la surface du paquet de cigarette aux mises en garde sanitaires, avec image-choc. Il faut dire que les populations cibles sont majoritairement les adultes, adolescent et femmes enceintes. Dans ce cadre, il est à signaler que les lieux ciblés sont les établissements de santé, ceux de la formation et de l’enseignement, les transports, les lieux de travail et les grandes surfaces.
Hassiba Chaiblaine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont marqués par *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>