Burkina Faso

Belmadi a souhaité décaler de 24 heures le match face au Burkina Faso : La FIFA dit non à la FAF

La Confédération africaine de football a dévoilé les dates des deux prochains matchs de l’équipe nationale algérienne pour le compte des éliminatoires africaines qualificatives pour la Coupe du monde «Qatar-2022 ». à cet effet, les Verts affronteront le Djibouti lors de la 5e journée, avant de donner la réplique au Burkina Faso dans un match qui peut être décisif pour les qualifications pour le tour de barrage.
La CAF a ainsi confirmé le déroulement du match face à Djibouti en Égypte, au lieu de la ville marocaine de Marrakech, comme souhaité dans un deuxième temps par la fédération de Djibouti sur conseil de son homologue du Maroc. Cette rencontre est prévue le 12 novembre au stade d’Alexandrie à 14h00 (heure algérienne).
Quant au dernier match des Fennecs comptant pour cette phase des poules, et qui les mettra aux prises face à l’équipe du Burkina Faso, il a été programmé au stade Mustapha-Tchaker de Blida, le 15 du même mois à 17h00.
Mais selon ses sources, il s’avère que la date du match du Burkina Faso n’a pas été appréciée par la Fédération algérienne de football, ce qui l’a pousséE à écrire à la FIFA afin de retarder le match de 24 heures, c’est-à-dire jusqu’au 16 novembre, comme ce fut le cas avec l’équipe nationale du Niger, qui a fait une même doléance lors de la réception de l’Algérie à la mi-octobre en cours. Laquelle doléance, rappelle-t-on, a été acceptée par la première instance footballistique continentale permettant ainsi au précédent adversaire de l’Algérie de bénéficier d’un jour de repos supplémentaire après son retour d’Alger.
Mais au grand dam de la FAF, qui avait saisi la FIFA sur demande du sélectionneur national Djamel Belmadi, l’instance internationale a refusé la requête formulée par la FAF, sous prétexte que les deux derniers matchs de la dernière journée de chaque groupe, doivent se jouer à la même date et même horaire, quand bien même le Niger et Djibouti sont d’ores et déjà éliminés de la course aux barrages.
Pour rappel, l’Algérie et le Burkina Faso se partagent la première place avec 10 points chacun au terme de la 4e journée des qualifications pour le Mondial 2022. Mais les champions d’Afrique en titre possèdent une meilleure différence de buts par rapport aux Etalons (17+ contre +9).
H.  S.