Battu par l’USMA, le MOB l’esprit à la Coupe de la CAF , selon Sendjak

L’entraîneur du MO Béjaïa, Nacer Sendjak, a assuré que son équipe ne sera pas affectée par la défaite concédée sur le terrain de l’USM Alger (2-0), vendredi soir en ouverture de la première journée de la Ligue 1 algérienne de football, quatre jours avant le match décisif face aux Ghanéens de Madeama, comptant pour la qualification aux 1/2 finales de la Coupe de la CAF.

«Nous avons disputé ce match contre l’USMA dans un contexte particulier, car nous aurions souhaité que l’on nous reporte ce rendez-vous à cause de la fatigue de nos joueurs après le marathon de rencontres continentales que nous livrons depuis plus d’un mois, mais la défaite ne va pas nous affecter, car nous sommes totalement concentrés sur le match de mardi où nous aurons une chance inouïe pour réussir une qualification historique au dernier carré de la Coupe de la CAF », a déclaré à l’APS l’ancien sélectionneur national à l’issue de la partie face à l’USMA.
Le MOB, troisième du groupe A avec 5 points, aura besoin de la victoire face à Madeama (2e, 8 pts) pour s’adjuger le deuxième billet du groupe donnant accès aux demi-finales. Le premier étant assuré par le leader TP Mazembe (RD Congo) qui compte 10 unités dans son escarcelle. Sendjak reconnaît néanmoins que la mission des siens « sera très difficile » face à un adversaire disposant de « très bons attaquants », même si son équipe l’avait accroché lors du match aller (0-0). Outre les appréhensions qu’il nourrisse au sujet de l’adversaire, le patron technique des  »Crabes », en place depuis juillet dernier, appréhende également la fatigue, qui, selon lui, risque de jouer un mauvais tour à ses protégés. « C’est pour cette raison là que nous avions demandé le report de notre match contre l’USMA. Nous aurions souhaité que la LFP nous donne un coup de main dans ce registre, étant donné qu’on est les seuls représentants de l’Algérie dans les compétitions africaines interclubs, et que nous sommes en pôle position pour réussir une qualification historique », a-t-il déploré. Il a également fait savoir que la direction du MOB insiste toujours pour changer l’horaire de la rencontre, dont le coup d’envoi est fixé à 14h30, alors que les Béjaouis souhaitent la décaler au soir pour éviter la chaleur sévissant à cette heure là.
L’ex-driver de Noisy-Le-Sec (France) n’a pas omis au passage de pointer du doigt l’arbitrage du match de son équipe face à l’USMA, estimant qu’il a accordé un  »penalty imaginaire » aux locaux, tout en refusant un « but valable » pour les siens.