ASTERIX

Bande dessinée : Une vente de dessins d’Uderzo atteint 400 000 euros pour la bonne cause

Quatre planches d’Albert Uderzo, le dessinateur d’Astérix et Obélix, sont parties pour 390.000 euros lors d’une vente organisée mardi à Paris par la maison de ventes Artcurial. La veuve et la fille de l’artiste sont à l’initiative de l’événement dont les recettes sont allées aux hôpitaux français. En tout cinq lots, dont trois encres originales des albums du petit Gaulois, ont été mis en vente par Artcurial en faveur de la Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France. Cette vente exceptionnelle lancée par la veuve, Ada Uderzo, et sa fille, Sylvie Uderzo, a lieu un mois à peine après le décès du grand dessinateur d’Astérix. Une planche de l’album Tanguy et Laverdure, de 1962, a obtenu le plus gros montant, atteignant les 150.000 euros pour une estimation initiale comprise entre 60.000 et 100.000 euros. La planche de Tanguy et Laverdure est une très rare encre de Chine, tirée de l’album Escadrille des cigognes publié en 1964 et prépublié en 1962 dans le journal Pilote.
Une planche de 1961 d’Oumpah-Pah a trouvé preneur pour 65.000 euros. Enfin, deux dessins du célèbre Gaulois, l’un de l’album La Galère d’Obélix (1966) et l’autre de La Rose et le Glaive (1991), ont été cédés respectivement à 95.000 et 80.000 euros. Les trois planches d’Astérix mises aux enchères sont des encres de Chine sur papier issues des albums La Galère d’Obélix, La Rose et le glaive et Astérix et Latraviata estimées chacune entre 80.000 et 120.000 €. La cinquième planche qui faisait partie de la vente, issue de l’album plus récent Astérix et Latraviata » (2001), n’a pas trouvé preneur. «Le total estimatif de la vente caritative en faveur du personnel hospitalier, vraiment indicatif, se monte à environ à 500.000 euros, commente l’expert Eric Leroy, mais cela pourrait doubler voire tripler, étant donné la qualité des pièces proposées. Ces planches d’Uderzo représentent un peu un pan de la société française. Disons clairement qu’il s’agit de pièces de musée, et que c’est l’occasion dans un contexte exceptionnel pour les collectionneurs et les autres de se mobiliser afin de faire un geste très symbolique pour la bonne cause.»
Les fonds récoltés iront à la Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France, principalement pour leurs services d’urgence luttant contre le coronavirus. « Ma fille Sylvie et moi remercions chaleureusement toutes les personnes qui ont contribué au succès de cette vente aux enchères caritative. C’est un soutien que mon mari aurait apporté à nos nouveaux héros qui ont su résister à l’envahisseur! « , a réagi Ada Uderzo à l’issue de la vente. Son mari est décédé le 24 mars dernier à l’âge de 92 ans, des suites d’une crise cardiaque. Il avait créé en 1959 avec le scénariste René Goscinny le personnage d’Astérix. Les aventures du célèbre Gaulois et de sa bande ont été traduites depuis dans plus de 100 langues ou dialectes. Près de 400 millions d’albums ont été vendus.
A.E.T. avec agences