Baccalauréat : Début, hier, de l’opération de retrait des convocations

Le compte à rebours a commencé pour les candidats à l’examen de baccalauréat de la session juin 2018. Les élèves concernés par cet examen national ont commencé à retirer, à partir d’hier leurs convocations. Le coup d’envoi de cette opération a été annoncé par la ministre de l’Education nationale, Nouria Benghabrit, sur sa page Facebook.
Dans son message, Benghabrit a écrit que «les élèves concernés par l’examen du baccalauréat (session juin 2018) pourront retirer leurs convocations dès ce dimanche 20 mai 2018 à partir de 16h00 ». Le retrait des convocations se poursuivra jusqu’à la dernière journée de l’examen 25 juin 2018 sur le site: http://bac.onec.dz, a précisé la ministre. Prévu initialement du 3 au 7 juin, l’examen du Bac a été reporté, faut-il le rappeler, à la date du 20 au 25 du même mois. Cette décision a été prise suite au long mouvement de grève organisé par le conseil national autonome du personnel enseignant du secteur ternaire de l’éducation (CNAPESTE). Cette action de contestation illimitée ayant duré plus de 3 mois dans certaines wilayas avait entrainé des retards considérables dans l’avancement des cours notamment dans les classes d’examens. Le département de Benghabrit avait alors lancé une large consultation sur son site internet pour se porter soit pour le maintien de la date initiale du bac (prévue du 3 au 7 juin) ou son changement pour la période de l’après ramadhan allant du 20 au 25 juin. Cette consultation avait été soumise aux élèves, aux parents d’élèves, aux enseignants, aux chefs d’établissements, et aux inspecteurs de l’éducation. Les résultats de cette démarche avaient fait ressortir une forte adhésion au changement des dates avec 71% des candidats votants. S’agissant des préparatifs pour cet examen national, le ministère avait souligné que les dispositions de la session précédente seront maintenues. Dans chaque matière, les candidats auront le choix entre deux sujets et bénéficieront de 30 minutes supplémentaires pour chaque examen. Sur le plan sécuritaire, il a été décidé de la réduction du nombre de centres où les sujets sont gardés, la mise en place de caméras et de vidéos de surveillance au niveau des centres d’impression et de confection des sujets d’examens, l’interdiction d’accès aux véhicules dans les centres d’examens, et notamment, l’interdiction de l’introduction des téléphones portables ou autre moyen de communication dans les salles d’examen. Le nombre de candidats à la prochaine session du BAC, portera sur un chiffre de 709 000, suivis de 797 812 autres pour l’examen de 5éme et de 599 580 pour celui de l’examen du brevet de l’enseignement moyen (BEM). L’examen de fin de cycle primaire se déroulera, le 23 mai prochain, alors que celui du BEM est programmé du 28 au 30 mai 2018.
Ania Nait Chalal