Arrestation de 86 mis en cause et saisie de plus de 250 comprimés psychotropes à Alger

Les forces de police relevant des services de Sûreté de la wilaya d’Alger ont arrêté 86 individus impliqués dans divers crimes, principalement le trafic de drogue, et saisi plus de 250 comprimés psychotropes, a indiqué samedi, un communiqué de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN). Lors de descentes opérées les deux derniers jours au niveau de différents quartiers de la capitale, notamment les points noirs, les forces de police relevant des services de Sûreté de la wilaya d’Alger ont procédé à l’arrestation de 86 individus impliqués dans des crimes de «possession et trafic de drogues et de comprimés psychotropes» et «port d’armes blanches prohibées», a précisé le communiqué. Ces descentes se sont soldées également par la saisie de 256 comprimés psychotropes et de 15 armes blanches de différents types et tailles», a ajouté la même source.

Mostaganem : un dealer de psychotropes sous les verrous
Les éléments de la brigade de lutte contre la drogue de la sûreté de wilaya de Mostaganem ont arrêté, dernièrement, le plus grand dealer de psychotropes et saisi plus de 11 000 comprimés, a-t-on appris dimanche, de ce corps de sûreté. Agissant sur informations faisant état des activités d’un commerçant de la ville de Mostaganem qui s’adonnait à la vente illégale de comprimés psychotropes. Après une filature du suspect qui a duré plus de deux mois, les enquêteurs ont réussi à découvrir le mode de transport utilisé par le dealer et localiser le lieu de stockage de ces produits prohibés. Alors qu’il s’apprêtait à conclure un marché de vente d’une grande quantité de comprimés psychotropes, les policiers sont entrés en action pour arrêter le mis en cause au centre-ville de Mostaganem. Une fouille minutieuse de son véhicule a permis de découvrir 11 600 comprimés soigneusement dissimulés.

Près de 6 500 Palestiniens interpellés par les forces de l’occupation en 2018
Quelque 6 489 Palestiniens ont été arrêtés en 2018 par les forces armées israéliennes, selon un rapport de la commission palestinienne des prisonniers et ex-prisonniers au titre de cette année.
En 2018, le nombre total d’arrestations opérées par les autorités d’occupation israéliennes a atteint 6 489 Palestiniens, dont 1 063 enfants et 140 filles et femmes, outre 389 nouveaux ordres de détention administrative et 599 ordres de détention antérieures, entre autres, précise la commission dans son rapport rendu public, samedi, faisant remarquer que le plus grand nombre d’arrestations a été enregistré au cours du mois de janvier, soit 675 Palestiniens interpellés.
La répartition géographique des arrestations, qui ont touché tout le pays, fait ressortir que le nombre le plus élevé a été enregistré en Cisjordanie avec 4 495 interpellations, représentant 69,3% du total des arrestations au cours de l’année, contre 1 803 ont à Al-Qods (27,8%), selon le rapport relayé par l’Agence palestinienne de presse (WAFA).
Les arrestations ont également touchées 191 Palestiniens des provinces du sud de la bande de Ghaza, d’autres en mer(ciblage des pêcheurs), sur les frontières ou sur le point de passage Beit Hanoun/Erez, ce qui représente 2,9%, ajoute-t-on, notant que toutes les personnes arrêtées ont été soumises à une ou plusieurs formes de torture physique, psychologique ou de violence morale.
Ces prisonniers et prisonnières sont détenus dans 22 prisons et centres de détention de l’occupation israélienne, notamment à Nafha, Gilboa, Negev, Hadarim, Ramla et Ashkelo.
Par ailleurs, la commission relève que l’année 2018 a été marquée par une violence acharnée contre les prisonniers à l’intérieur des geôles et que la machine de répression de l’occupation a eu recours à leur encontre à des politiques systématiques d’oppression (intrusion dans les cellules, détentions administratives, isolement, négligence médicale, imposition de lourdes amendes, refus de visite éloignement…).

Ooredoo félicite les Algériens pour la nouvelle année 2019
A l’occasion du Nouvel an 2019, Ooredoo présente ses meilleurs vœux de réussite et de prospérité au peuple algérien ainsi qu’à ses clients et partenaires. Ooredoo, toujours aux côtés des Algériens, poursuivra son engagement à accompagner ses clients entreprises et particuliers et continuera à œuvrer pour réussir de nouvelles réalisations et innovations technologiques.
Durant l’année 2018, Ooredoo a poursuivi sa progression, devenant le seul opérateur à déployer la technologie 4G à travers les 48 wilayas du pays et à donner aux Algériens l’opportunité de profiter de solutions et services 4G inédits et innovants, grâce à son réseau performant et de grande qualité à travers l’ensemble du territoire national. Dans son message de félicitations, le Directeur Général de Ooredoo, M. Abdullatif Hamad Dafallah a déclaré : « Nous sommes fiers des réalisations que nous avons accomplies durant l’année 2018 et nous réitérons notre ambition de continuer à offrir aux Algériens le meilleur de nos services et solutions technologiques pour l’année à venir.
Ooredoo continuera à mettre son expertise et son savoir-faire pour contribuer au développement du secteur technologique et numérique national, tout en renforçant sa dimension citoyenne et sa responsabilité sociétale.
À l’occasion de cette nouvelle année 2019, en mon nom et au nom de tous les employés de Ooredoo, nous présentons nos meilleurs vœux de bonheur, de paix et de prospérité, Incha Allah, à tous les Algériens. » Ooredoo, leader technologique, confirme sa volonté de continuer à relever les défis technologiques futurs pour servir ses clients et partager avec eux ses réussites.

Décès de l’écrivain et homme politique malien Seydou Badian
L’écrivain et homme politique malien Seydou Badian Kouyaté est décédé dans la nuit de vendredi à samedi, à Bamako à l’âge de 90 ans, a indiqué samedi, sa famille. «Seydou Badian Kouyaté est mort nuit du vendredi, dans une clinique à Bamako», a déclaré Oumar Coulibaly, un membre de la famille de l’écrivain né en 1928. Seydou Badian Kouyaté, médecin de formation, a été ministre (1960-1968), il est l’auteur de l’Hymne national du Mali. Il est également l’auteur de plusieurs ouvrages dont «La saison des pièges» et «Sous l’orage», un roman écrit dans les années 50 et relatant un conflit de générations.

Panne d’électricité dans la zone industrielle de Oued-Smar et Dar El- Beïda
Une panne électrique est survenue ce dimanche, vers une heure du matin, qui a affecté la zone industrielle de Oued-Smar, la zone d’activité de Dar-El-Beïda et une partie de la commune de Dar-El-Beida, a indiqué la Société de distribution d`électricité et de gaz d’Alger (SDA) dans un communiqué. Toutes les équipes techniques de la SDA/Direction de distribution d’El-Harrach «sont mobilisées pour le rétablissement de l’alimentation en électricité dans ces régions dans les plus brefs délais possibles», assure le communiqué qui précise qu’un centre d’appel de la SDA est joignable en permanence au 3303 par les clients.