Chengriha ANP

ARMÉE NATIONALE POPULAIRE : Manœuvres spectaculaires de l’infanterie

L’Armée nationale populaire aura réussi tous ses programmes de préparation au combat. Pour preuve, les rapports du ministère de la Défense nationale établis sur le terrain des manœuvres, en 2e Région militaire, exécutées avec une précision chirurgicale, le tout sous la supervision du chef d’état-major, Saïd Chengriha. Après, la démonstration auguste des Forces navales, le corps d’infanterie a attesté de sa force de frappe et de dissuasion, dans un spectaculaire exercice de tir avec des munitions réelles auquel ont pris part les Forces aériennes.

Ainsi, pour le troisième jour successif de sa visite en 2e Région militaire, le général de corps d’Armée, Saïd Chengriha, Chef d’état-major de l’ANP, a supervisé, au niveau du polygone de tir et de manœuvres de la Région, le déroulement d’un exercice tactique avec munitions réelles, exécuté par des unités de la 36ème Brigade d’infanterie motorisée appuyées par des unités interarmes, nous apprend un communiqué du MDN.
L’exercice, qui s’est déroulé en présence du général-major, Djamel Hadj Laâroussi, Commandant de la 2ème Région militaire, et du général-major, Hasnat Belkacem, Chef du Département Emploi et Préparation/EM-ANP par intérim, vise à « optimiser les capacités opérationnelles et l’interopérabilité des états-majors et l’entraînement des commandants et états-majors à la préparation, la planification et la conduite des opérations dans des circonstances proches du réel », précise la même source. Au siège de la 8ème Division blindée, après la cérémonie d’accueil, le général de corps d’Armée a suivi un exposé présenté par le Commandant de la Région, portant sur « l’idée générale, ainsi qu’un exposé présenté par le Commandant de la Brigade sur les étapes de l’exécution de cet exercice tactique ».
Le général de corps d’Armée a suivi, par la suite, au niveau du polygone de tir et de manœuvres, le déroulement des actions de combat de l’exercice exécuté par les unités engagées.
Il s’agit d’actions qui revêtent « un caractère hautement professionnel sur les plans tactique et opérationnel et qui reflètent les grandes capacités opérationnelles des équipages et des commandants sur tous les échelons, notamment en ce qui concerne l’exploitation efficiente du terrain, la coordination opérationnelle étroite entre les unités participantes, les compétences confirmées des cadres en termes de montage et de conduite des différentes actions de combat, ainsi que le savoir-faire et la capacité des équipages à maîtriser l’emploi des divers systèmes d’armement et des équipements en dotation, ce qui a contribué à des résultats très satisfaisants traduits par la précision des tirs avec les différentes armes », souligne le communiqué.
Le Chef d’état-major de l’ANP a rencontré, ensuite, les personnels des unités ayant pris part à cet exercice tactique exécuté au niveau du polygone de tir et de manœuvres de la Région, puis, à travers la visioconférence, les personnels qui ont participé à l’exercice naval exécuté au polygone de tir de la Façade maritime Ouest, et ce, afin de procéder à une « évaluation objective et réelle des deux exercices, qui ont été couronnés d’un franc succès sur tous les niveaux de planification, de préparation et d’exécution ».
Le général de corps d’Armée a tenu à présenter « ses félicitations aux cadres et personnels des unités ayant pris part à l’exercice pour les grands efforts qu’ils ont fournis tout au long de l’année de préparation au combat 2021-2022″, en mettant l’accent sur « l’impératif de réunir toutes les conditions nécessaires et adéquates pour toutes les unités et les formations mobilisées à travers le territoire de la 2ème Région militaire, afin qu’elles puissent honorer les missions qui leur sont assignées, notamment en termes de préparation en continu et de développement des capacités combatives et opérationnelles ».
À l’issue, le général de corps d’Armée a procédé à l’inspection de l’hôpital de campagne déployé à l’occasion du déroulement de cet exercice tactique et qui est doté de « tous les équipements médicaux nécessaires à cette situation, dont des salles de chirurgies délicates, et ce, avant de s’enquérir du bataillon d’approvisionnement en carburants chargé d’assurer les missions du soutien logistique aux profit des différentes unités ».
Le général de corps d’Armée a, enfin, passé en revue les unités de la 36ème Brigade d’infanterie motorisée et les autres unités engagées dans cet exercice, conclut le communiqué.
F. B.