Ligue 1 JSK-MCA

Après avoir dépensé plusieurs milliards pour se renforcer : Le MCA attendu au tournant

C’est parti pour une nouvelle saison au Mouloudia, où l’on place d’énormes espoirs sur la nouvelle édition du championnat afin de renouer avec les titres et ce, avant deux années du centenaire du club.
Demain soir, les Vert et Rouge accueilleront l’ASAM, soit l’adversaire qu’ils avaient battu lors de leur dernier match officiel de la saison passée sur ce même terrain du stade du 5-juillet. Mais depuis, beaucoup de choses se sont passées dans la maison du Doyen, aussi bien sur le plan de l’effectif que les encadrements techniques et administratifs.
En effet, après la décevante saison réalisée par les coéquipiers de Hachoud, plusieurs joueurs ont été libérés alors qu’ils sont pas moins de 13 recrues sont venues renforcer les rangs des Vert et Rouge. Evidemment, la direction mouloudéenne, qui a débuté le recrutement avec Omar Ghrib comme directeur général avant qu’il ne cède sa place en cours de route à Fouad Sakhri, a dû casser sa tirelire pour s’offrir les meilleurs joueurs sur le marché des transferts. Force est de constater toutefois que certaines transactions n’ont pas eu lieu pour une raison ou une autre. Il n’en demeure pas moins que tous les compartiments ont été renforcés permettant du coup à l’entraîneur Casoni d’avoir désormais l’embarras du choix pour composer son onze de départ.
«Mieux vaut avoir un effectif riche et de nombreuses alternatives que de n’avoir pas l’embarras du choix, même si la richesse de notre effectif va nous mettre dans l’embarras à l’heure de choisir l’équipe-type. Toutefois, tous les joueurs doivent avoir un état d’esprit de groupe pour toujours tirer l’équipe de l’avant», déclare Casoni qui effectue lui aussi son retour aux commandes techniques du vieux club de la capitale qu’il avait quittées en octobre dernier après un premier passage qui aura duré un peu plus d’une année.
Et même si le technicien français est persuadé que son équipe n’est pas encore prête à 100% pour développer le jeu qu’il souhaite, il n’en demeure pas moins qu’il table énormément sur une entrée fracassante dans le championnat. Il sait pertinemment d’ailleurs qu’il ne faudra surtout pas rater le départ pour espérer jouer la carte du titre.
Face à l’ASAM, le rapport de forces penche certes en faveur des Algérois, mais le patron technique de la formation de Bab El-Oued se méfie de cet adversaire et ne cesse d’ailleurs de mettre en garde ses poulains contre tout excès de confiance.
Hakim S.