gazp3

APPROVISIONNEMENT GAZIER DE L’ITALIE : Les précisions de Sonatrach

Lors d’une intervention au Journal télévisé de la chaîne nationale, ce jeudi, le Président-directeur général de la Sonatrach, Toufik Hakkar, a fait savoir qu’entre avril et le 20 septembre en cours, des quantités  supplémentaires de 3,2 milliards de m3 de gaz ont été mises sur les marchés du gaz dont 2,6 milliards étaient destinés au marché italien.

Il a rappelé que cette décision fait suite aux dernières rencontres entre les présidents algérien, Abdelmadjid Tebboune et italien Sergio Matarrela et le président du Conseil des ministres d’Italie, Mario Draghi. Le P-DG du Groupe Sonatrach a affirmé que les engagements de l’Algérie sont respectés à 100%. À la fin de l’année, il y aura 4 milliards de mètres cubes supplémentaires, a-t-il ajouté. Pour 2023, Toufik Hakkar a souligné que les capacités de Sonatrach lui permettent de répondre à ses obligations aisément. Les clarifications du P-DG de Sonatrach viennent en réponse à la désinformation distillée par certains milieux visant à affaiblir la position de l’Algérie en cherchant à induire en erreur l’opinion nationale sur cette question. Auparavant, le ministère de l’Énergie et des Mines avait souligné, dans un communiqué, que l’Algérie, qui entretient des relations « privilégiées » avec l’Italie, assure l’approvisionnement de l’Italie en gaz  et compte augmenter ses livraisons à plus de 25 milliards de m3 d’ici la fin de l’année. Le partenariat énergétique entre les deux pays a été scellé, rappelons-le, par les dernières rencontres entre les présidents algérien, Abdelmadjid Tebboune, et italien, Sergio Matarrela, et le président du Conseil des ministres d’Italie, Mario Draghi. Le ministère de l’Énergie et des Mines a précisé qu’avec 17,8 milliards de m3 de gaz livrés à ce jour, l’Algérie qui « honore ses engagements avec l’Italie » consolide sa position de premier fournisseur en gaz de l’Italie, qui « va encore recevoir 10 milliards de mètres cubes de gaz supplémentaires » dans les prochains mois. Selon la même source, les augmentations de production de gaz et les dernières découvertes de Sonatrach, permettront à l’Algérie de renforcer encore sa position de premier fournisseur de gaz de l’Italie, comme il a été décidé par les deux Présidents.
M. R.