Appels pour un 5e mandat : Amar Ghoul adhère à l’initiative du FLN

Comme il fallait bien s’y attendre, le président du parti Tadjamouê Amal Al Djazaiïr (TAJ), Amar Ghoul a décidé de s’associer à l’initiative du front populaire que le FLN se propose de construire en guise de soutien à la cinquième candidature de Bouteflika à la magistrature suprême du pays.

En effet, Amar Ghoul a, lors d’une rencontre avec le président du parti El Karama, Mohamed Benhamou, évoqué l’importance de ce front populaire, appelant à en faire un espace de communication avec toutes les franges de la société, les institutions, les partis et la société civile, de sorte à l’inscrire dans la durée, au-delà de la présidentielle de 2019.
Abordant la question de la prochaine présidentielle, le président du parti Tadjamouê Amal Al Djazaïr (TAJ) a réaffirmé la position constante du soutien de TAJ à la candidature du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, pour un nouveau mandat en vue, devait-il argumenter, de préserver les acquis réalisés et poursuivre la concrétisation des réformes.
Pour rappel, le 20 août dernier, le président de la République avait appelé, via un message, à la création d’un front populaire pour contrecarrer la prolifération de la drogue et de la corruption. Vite entendu vite mis en chantier, Ould Abbès, ayant flairé une allusion à la déclaration du 1er novembre 1954, avait annoncé que le FLN allait s’atteler à orchestrer toute une valse de consultations et de contacts avec les partis, les médias, les syndicats et les hommes d’affaires pour répondre à l’appel de créer « le front » lancé par Bouteflika.
Zacharie S Loutari