Algérie télécom

Algérie Télécom assurera la continuité de ses services durant le 1er Mai et la fête de l’Aid El-Fitr

Les Agences commerciales d’Algérie Télécom (AT) assureront la continuité de leurs services à l’occasion des fêtes de l’Aid El-fitr et des Travailleurs (1er mai), a indiqué jeudi un communiqué d’AT. « A l’occasion de la Journée internationale des travailleurs et de la fête de Aïd El-Fitr, Algérie-Télécom informe son aimable clientèle que ses Agences commerciales assureront la continuité de services et ce, de 10h00 à 15h00″, précise la même source. Au niveau d’Alger, les Agences commerciales concernées par la permanence pour la Journée du 1er mai sont celles de Rouiba, Bordj El-Bahri, Bab-Ezzouar, Hydra, Aissat-Idir, Birtouta, El Achour, Ain Benian, Ouled Fayet et Sidi Abdellah, alors que pour les autres wilayas du pays les Agences commerciales concernées sont situées dans les chefs-lieux des wilayas. Le même communiqué ajoute que « les équipes d’Algérie Télécom seront, également, au service des clients durant le deuxième jour de Aid El-Fitr », précisant que les Agences concernées au niveau d’Alger sont celles d’Hussein-Dey, Bordj El Kiffan, Kouba, Aissat-Idir, Bir Mourad Rais, Cheraga, Bab El Oued, Zeralda, El Biar et Baba Hassen, alors la permanence sera assurée par les Agences commerciales des chefs-lieux dans les autres wilayas. En outre, Algérie Télécom souligne que « dans le cas où le premier jour d’Aïd El-Fitr coïncide avec la Journée du 1er mai, la permanence sera assurée uniquement le deuxième jour de Aid El-Fitr », saisissant par ailleurs « ces deux heureux évènements pour souhaiter à l’ensemble du peuple algérien ses meilleurs vœux de bonheur et de prospérité ».

Plus de 3.000 migrants sont morts en mer en 2021 en route vers l’Europe
Plus de 3.000 migrants sont morts l’an dernier en mer alors qu’ils tentaient de rejoindre l’Europe, soit le double du bilan enregistré en 2020, a indiqué l’ONU hier. « Sur ce total, 1.924 personnes ont été déclarées mortes ou disparues sur les routes de la Méditerranée centrale et occidentale, tandis que 1.153 autres ont péri ou ont été portées disparues sur la route maritime de l’Afrique du Nord-Ouest vers les îles Canaries », a déclaré une porte-parole de l’agence de l’ONU pour les réfugiés (HCR) à Genève, Shabia Mantoo. En 2020, 1.544 décès avaient été signalés pour les deux routes. « Fait alarmant, depuis le début de l’année, 478 personnes supplémentaires ont péri ou ont été portées disparues en mer », a relevé Mme Mantoo. Selon le Haut-Commissariat de l’ONU pour les réfugiés, la pandémie de Covid-19 et les fermetures de frontières qui en ont découlé ont eu un impact sur les flux migratoires, de nombreux réfugiés et migrants se tournant vers des passeurs pour tenter de rejoindre malgré tout l’Europe. La plupart des traversées en mer se font à bord de bateaux gonflables bondés et en mauvais état, indique le HCR. Nombre de ces embarcations se dégonflent ou chavirent, entraînant le décès des occupants. « Le voyage en mer depuis les Etats côtiers d’Afrique de l’Ouest, tels que le Sénégal et la Mauritanie, et les îles Canaries est long et périlleux et peut durer jusqu’à 10 jours », a souligné la porte-parole du HCR, lors d’un point de presse régulier des agences de l’ONU à Genève. « De nombreux bateaux ont dévié de leur route ou ont disparu sans laisser de traces dans ces eaux », a-t-elle poursuivi.

Oran : démantèlement de deux réseaux organisant des « hargas »
Les services de police d’Aïn El-Turck (Oran) ont démantelé deux réseaux criminels spécialisés dans l’organisation de traversées clandestines par mer composés de cinq individus, a-t-on appris, jeudi, de la sûreté de wilaya.
L’opération a été menée en coordination avec la brigade des garde-côtes, suite à l’exploitation d’informations selon lesquelles des individus organisaient des traversées clandestines par mer au niveau du territoire de compétence, a indiqué la cellule de communication et des relations publiques de la sûreté de wilaya.
Les services concernés ont entamé leurs investigations sur le terrain, qui se sont soldées par la localisation des membres des deux réseaux et leur arrestation, a-t-on indiqué.
Lors de cette opération, trois embarcations ont été saisies ainsi que deux moteurs, un fusil de chasse, des armes blanches et un véhicule utilitaire qui était utilisé dans la surveillance et la sécurisation de la route.

14 morts et 377 blessés sur les routes en une semaine
Quatorze (14) personnes sont décédées et 377 autres ont été blessées dans 327 accidents de la route enregistrés en zones urbaines durant la période allant du 19 au 25 avril, a indiqué jeudi un bilan de la direction générale de la Sûreté nationale (DGSN). Comparativement aux chiffres de la semaine dernière, le bilan a fait état d’une baisse du nombre de morts (-3), et d’une augmentation en nombre de blessés (+31) et d’accidents (+26). Le facteur humain demeure la principale cause de ces accidents à plus de 96%, en raison du non-respect du code de la route et de la distance de sécurité, l’excès de vitesse, la fatigue, le manque de concentration lors de la conduite et d’autres facteurs liés à l’état du véhicule, selon la même source. Dans ce cadre la DGSN appelle encore une fois les usagers de la voie publique au respect du code de la route et à la prudence au volant. Elle rappelle, à cet effet, le numéro vert 1548 et celui des secours 17 mis à leur disposition pour tout signalement 24h/24.

Météo : Ida retiré de la liste des noms de tempêtes de l’Atlantique
Ida a été retiré de la liste tournante des noms de tempêtes de l’Atlantique parce qu’elle a fait des dizaines de morts et des dizaines de milliards de dollars de dégâts en 2021, a indiqué l’Organisation météorologique mondiale. Comme le veut la tradition pour les tempêtes les plus dévastatrices, le nom est donc retiré. Il sera remplacé par celui de Imani, a souligné l’OMM qui veut ainsi éviter de réveiller les mauvais souvenirs des victimes. Au total, l’OMM a définitivement retiré 94 noms de sa liste tournante pour l’océan Atlantique depuis 1953, quand l’organisation a instauré ce système. Ida a été le pire ouragan de la saison 2021, qui court du 1er juin au 30 novembre. Elle avait ravagé la Louisiane fin août avant de semer le chaos et la mort plus au nord à New York et sa région. Ida est responsable de la mort directe de 55 personnes ainsi que 32 décès indirects aux Etats-Unis, selon les autorités américaines. Elles estiment à 75 milliards de dollars le montant des dégâts provoqués par les vents mais aussi les abondantes précipitations qui ont accompagné le passage de l’ouragan. La saison des ouragans 2021 a été la troisième plus active en termes de tempêtes nommées, selon les services de météo américains. C’est aussi la sixième saison consécutive d’une activité supérieure à la normale au point que -comme en 2020- la liste de noms a été épuisée avant la fin de la saison et il a fallu avoir recours à l’alphabet grec.

Saisie de plus de 10.000 capsules de comprimés psychotropes à Batna
Les services de la sûreté de wilaya de Batna, ont saisi, 10.350 capsules de comprimés psychotropes, a-t-on appris jeudi auprès des responsables de ce corps de sécurité. L’opération a été réalisée par les éléments de la brigade de recherche et d’investigation (BRI) en étroite collaboration avec le secteur militaire suite à l’arrestation d’un véhicule de tourisme dans la commune d’Ain Touta, a précisé la cellule de la communication et des relations publiques de ce corps de sécurité. Rappelons que ce moyen de transport est originaire de l’une des wilayas du Sud du pays, à destination d’une région limitrophe de l’Est du pays. La perquisition du véhicule ayant transporté trois (3) individus repris de justice, a permis, a souligné la même cellule, la découverte de ce lot de substances psychotropes. L’ensemble des mis en cause, âgés entre 42 et 45 ans, a été présenté devant la justice, après la finalisation des procédures prises à leur encontre, a-t-on souligné des services de la SW.