Plage

Alger : Réouverture de plusieurs plages durant la saison estivale

Le ministre des Ressources en eau, Ali Hamam , a annoncé la réouverture de plusieurs plages dans la capitale durant cette saison estivale après leur fermeture au public en raison de leur niveau de pollution très élevé.

Sexprimant à l’issue d’une visite d’inspection aux projets du secteur au niveau de la wilaya d’Alger, M. Hamam a affirmé que plusieurs plages ont été récupérées grâce aux stations de traitements des eaux usées réalisées et entrées en service.
Il a cité, à ce titre, la réalisation du collecteur de Rais Hamidou (ex Pointe Pescade), inauguré lors de cette visite.
D’une capacité de traitement des eaux usées de 5.000 litres à la seconde, ce système effectue la collecte de la totalité des rejets d’eaux usées déversant le long de la baie d’Alger.
«Ce collecteur épure, dans une première phase les eaux usées qui proviennent de la commune de Bab El-Oued avant leur transfert vers la station d’épuration de Baraki (sud-est) , sans passer par Oued El-Harrach ni les côtes de la wilaya d’Alger ce qui permet aux estivants d’en profiter des plages saines et propres», a expliqué le ministre.
«Cela permet ainsi de dépolluer progressivement les zones côtières de la capitale, et la préservation de la faune et la flore marine», a-t-il ajouté. Interrogé par la presse sur les perturbations de l’approvisionnement en eau potable enregistrées dans certains communes de la wilaya d’Alger, le ministre a affirmé qu’il existe un problème de réservoirs et de stockage d’eau, ajoutant qu’un accord a été conclu avec la Société des eaux et de l’assainissement d’Alger (SEAAL) pour réaliser des réservoirs dans les communes déficitaires afin de régler le problème dans les plus brefs délais M. Hamam s’est rendu au cours de sa tournée au chantier d’aménagement d’Oued El-Harrach, où des explications lui ont été fournies sur le système de détection automatique contre les inondations.
Ce système permet de signaler les niveaux des crues et de contrôler la qualité des eaux dans l’oued «ce qui permet, selon les explications des responsables du projet, de résoudre définitivement la pollution tout au long de cet oued». Le ministre a également visité le collecteur de décharge d’Oued Ouchaih qui permet de supprimer les écoulements des eaux usées des communes de Bach Djarrah El Magharia et leur acheminement vers la station d’épuration de Baraki tandis que les eaux pluviales sont canalisées vers Oued El Harrach.
Au cours de sa tournée, le ministre s’est rendu dans la commune de Zéralda (nord ouest), où il a inauguré une nouvelle station d’épuration et visité le chantier du projet de réalisation d’une autre station similaire située dans la commune de Mahelma.