AIR-ALGp4

AIR ALGÉRIE : Vers une restructuration globale de la compagnie

Sur les plateaux de la chaîne TV Echorouk News, le P-dg de la compagnie aérienne nationale Air Algérie, Yacine Benslimane, a fait le point, hier, sur la situation actuelle ainsi que sur les orientations et les objectifs futurs de la compagnie notamment après les instructions du chef de l’Etat, Abdelmadjid Tebboune, lors du dernier Conseil des ministres, portant sur la revue du mode de gestion d’Air Algérie, la redynamisation de la navigation aérienne à travers les différents aéroports du pays, ainsi que le parachèvement de l’opération d’acquisition des avions, entre autres.

Sur la flotte d’Air Algérie, le P-dg, installé en juin dernier, a fait savoir que la compagnie nationale dispose actuellement de 56 avions de lignes, entre appareils de petite, moyenne, et grande capacité. Benslimane a affirmé, par ailleurs, que la compagnie, qu’il dirige actuellement, a subi de plein fouet les conséquences du Covid-19 qui avait cloué au sol tous les appareils après la suspension des vols, tout en maintenant le versement des salaires pour les employés, en plus des travaux de maintenance des appareils. « La compagnie a subi une perte de 80 milliards de DA, en raison de la pandémie de Covid-19 » a indiqué l’invité de cette chaîne privée, assurant qu’Air Algérie travaille, à présent, pour améliorer ses services et sa rentabilité à travers notamment les promotions et la restructuration globale de la compagnie nationale, en commençant, au préalable, par un diagnostic général de l’entreprise nationale via des concertations avec des partenaires sociaux et les cadres pour connaître au mieux l’état des lieux de l’entreprise.

Vers l’ouverture de nouvelles lignes
Dans le cadre de la restructuration de la compagnie nationale aérienne, cette derrière, a indiqué ce responsable, a engagé une nouvelle organisation selon les objectifs tracés visant un nouvel repositionnement de ses réseaux, en Afrique, au Moyen Orient et en Europe pour conquérir de nouveaux marchés.
« Aujourd’hui, nous opérons en Afrique notamment à Nouakchout, Bamako et Niamy, Ougadougou, et Abidjan comme nous allons prochainement procéder à l’ouverture de nouvelles lignes à destination de l’Afrique de Sud et de l’Ethiopie. Nous comptons également conquérir d’autres espaces au Moyen Orient et en Europe et la multiplication des dessertes assurées », a-t-il déclaré, et ce explique-t-il encore, à travers une stratégie commerciale agressive.
Il a fait savoir, dans ce sens, qu’un vol régulier sera assuré dès la semaine prochaine en direction de l’Arabie saoudite où le déplacement des Algériens à destination de ce pays même en période des pèlerinages était assuré, jusqu’ici, par des compagnies étrangères. En plus de l’intensification des vols touristiques notamment vers Djanet.

7 aéronefs de grande capacité et 8 de capacité moyenne
Au sujet de l’acquisition de nouveaux appareils, Yacine Benslimane a indiqué que cette opération est inévitable pour permettre à la compagnie nationale de renforcer sa flotte avec de nouveaux appareils de qualité internationale, tout en faisant savoir qu’une commission s’attelle, à présent, à examiner les offres, précisant dans le même registre que d’anciens appareils de la flotte nationale seront, graduellement, écartés de la circulation pour être remplacés par des nouveaux.
S’agissant justement du nombre et des types d’appareils qui seront acquis, l’intervenant a assuré que l’Algérie s’apprête à acheter 15 appareils dont 7 de grande capacité et 8 de capacité moyenne, tout en se gardant de donner les noms des fournisseurs, ou le cout global de ces achats, se contentant de dire qu’ils seront acquis auprès de grandes entreprises internationales.
Abordant le volet de la qualité des prestations de la compagnie nationale, M. Yacine Benslimane, a affirmé que l’amélioration des prestations de l’entreprise fait partie de la nouvelle stratégie adoptée par la compagnie à travers notamment la formation de son personnel.

Air Algérie se numérise
À propos de la numérisation, le P-dg de Air Algérie affirme que la compagnie nationale travaille pour numériser toutes ces activités pour offrir un service plus fluide à ses clients et en finir avec les files d’attentes constatées à chaque fois devant les guichets de la compagnie, en donnant en exemple le lancement, en octobre dernier, d’une nouvelle application pour l’achat à distance des billets de voyages auprès de la compagnie.
« Nous avons enregistré 710 000 téléchargements en ligne. Nous sommes passés de 300 à 1200 ventes électroniques par jours. Nous envisageons également le lancement d’un nouveau site web plus ergonomique pour une connexion simultanée», a-t-il souligné à ce propos.

Vers la création de nouvelles filiales
Pour absorber le surplus existant de ces besoins en matière du personnel, le P-DG, a tenu à rassurer qu’il n’y aura pas de compression d’effectif, annonçant, par la même, la création de nouvelles filiales. « Actuellement nous avons deux filiales qui sont le Catering et le Cargo. Nous allons créer deux autres ; une pour la Maintenance et l’autre pour l’Assistance Escales », a fait savoir Benslimane.
Pour le remboursement des billets achetés et non utilisés en raison de la suspension des vols provoquée par la pandémie du Covid, il a indiqué que les délais pour déposer les demandes de remboursement courent jusqu’à mars 2023 et que cette opération a atteint un niveau de 45%, soit, 1,7 milliard de DA. Le retard enregistré pour clore cette opération est dû, selon la même source, aux difficultés liées à l’archivage.
Brahim Oubellil