Monoxyde

Aïn Defla : décès de deux personnes par asphyxie au monoxyde de carbone

Deux (02) personnes sont décédées, vendredi à Aïn Defla, suite à l’asphyxie au monoxyde de carbone qui émanait d’un chauffe-bain, a-t-on appris des services de la direction locale de Protection civile.
Ce drame a été enregistré vendredi en fin d’après-midi dans un appartement sis à la cité « Miloudi » du chef-lieu de wilaya, précisé à l’APS, l’officier de permanence de ce corps constitué, le lieutenant Chérief Makhlouf, ajoutant qu’il s’agit du père (57ans) et de son fils (18 ans), qui ont inhalé le monoxyde de carbone qui émanait du chauffe-bain non équipé en système d’évacuation des gaz brûlés. L’intervention des éléments de la Protection civile s’est faite consécutivement à l’appel effectué par le beau-frère du quinquagénaire sur le numéro vert, lequel, en ouvrant la porte de l’appartement, a été surpris par le spectacle macabre, a-t-on détaillé. Les deux victimes ont été transférées vers la morgue de l’Etablissement Public Hospitalier (EPH) de Aïn Defla par les agents de la Protection civile, a-t-il ajouté. Faisant état de la poursuite des campagnes de sensibilisation sur les risques encourus par les émanations de monoxyde de carbone, le même officier a appelé à la nécessité de la maintenance des appareils fonctionnant au gaz et à s’assurer de l’existence d’un système d’aération afin d’éviter d’autres drames similaires.

MLS : un adolescent de 14 ans devient le plus jeune sportif à signer un contrat pro
Axel Kei, un attaquant américain de tout juste 14 ans né en Côte d’Ivoire, est devenu le plus jeune sportif à signer un contrat avec un club professionnel aux Etats-Unis, en s’engageant avec le Real Salt Lake, a annoncé vendredi la franchise évoluant en MLS. Kei, formé à l’académie du Real Salt Lake, a paraphé un contrat de deux ans, quinze jours après avoir fêté ses 14 ans. Le précédent record de précocité en la matière était détenu par Freddy Adu, l’attaquant d’origine ghanéenne qui avait 153 jours de plus lorsqu’il a rejoint DC United, autre club jouant en MLS, en 2004. « Au cours de l’année dernière, Axel a prouvé qu’il était l’un des meilleurs espoirs du pays », a déclaré Elliot Fall, directeur général du Real Salt Lake. « Sa prédisposition à exceller devant le but n’attend pas la valeur des années et, avec ses qualités athlétiques prêtes pour l’élite, il va vite devenir une grande attraction pour notre ligue dans les années à venir. » Kei a été élevé au Brésil, où son père a été joueur de foot, et a déménagé avec sa famille à San Diego à l’âge de neuf ans en 2017. Il a débuté en octobre dernier avec les Real Monarchs, l’équipe de développement du Real Salt Lake (en deuxième division), à l’âge de 13 ans, devenant déjà le plus jeune joueur de l’histoire d’un club professionnel américain, tous sports confondus. Le Real Salt Lake s’est qualifié pour la finale de la conférence ouest de la MLS lors des derniers play-offs. Il ouvrira sa saison 2022 à Houston le 27 février.

12 morts et 254 blessés sur les routes en 48 heures
Douze (12) personnes ont trouvé la mort et 254 autres ont été blessées dans des accidents de la circulation survenus à travers plusieurs wilayas du pays au cours des dernières 48 heures, a indiqué hier un communiqué de la Protection civile. Le bilan le plus lourd a été enregistré dans la wilaya de M’sila avec 3 personnes décédées et deux autres blessées suite au renversement d’un véhicule sur la RN N46, dans la commune de Ben Srour, précise la même source. Par ailleurs, 4 personnes sont décédées asphyxiées par le monoxyde de carbone à l’intérieur de leurs domiciles: 2 dans la wilaya d’Ain Defla, à la cité Miloudi, dans la commune d’Ain Defla, et dans la wilaya d’Oum El Bouaghi, au lieu-dit Machtate Ras Nieni, dans la daïra d’Ain Fakroun. Vingt-six (26) personnes incommodées par le monoxyde de carbone émanant d’appareils de chauffage et chauffe-eau ont été, en revanche, secourues par les éléments de la Protection civile à travers plusieurs wilayas du pays. Les secours de la Protection civile sont, en outre, intervenus pour l’extinction de 8 incendies urbains et divers à Alger, Tipasa, Relizane, Ain Témouchent, Sétif, Annaba et El Tarf. Dans le cadre des activités de lutte contre la propagation du Covid-19, les unités de la Protection civile ont effectué durant les dernières 48 heures 30 opérations de sensibilisation à travers le territoire national pour rappeler aux citoyens la nécessité du port du masque et de la distanciation physique, ainsi que 20 opérations de désinfection générale ayant touché l’ensemble des infrastructures et édifices publics et des zones d’habitation.

Un enfant de 4 ans fauché par un camion à Bouira
Un enfant âgé de quatre ans est mort vendredi soir dans un accident de la route survenu à Toghza relevant de la commune de Chorfa (Est de Bouira), selon la Protection civile. L’accident s’est produit lorsqu’un camion a heurté un enfant de quatre ans sur la route nationale reliant M’Chedallah à Béjaïa au lieu-dit Toghza. « L’enfant a rendu l’âme sur le coup et son corps a été transporté à la morgue de l’hôpital Kaci Yahia de Mchedallah », a expliqué à l’APS le chargé de la communication de la Protection civile, le sous-lieutenant Abdat Youcef. Une enquête a été ouverte par les services de la Gendarmerie nationale pour élucider les circonstances exactes de cet accident.

Sahel : les conflits ont fait 2,1 millions de déplacés depuis 2013
L’Agence des Nations unies pour les réfugiés (HCR) a appelé à une action internationale concertée pour mettre fin au conflit armé dans la région du Sahel central, qui a forcé plus de 2,1 millions de personnes à fuir leurs foyers au cours de la dernière décennie. Le nombre des personnes déracinées a été multiplié par dix depuis 2013, passant de 217 000 à un niveau alarmant de 2,1 millions fin 2021.
Le nombre de réfugiés dans les pays du Sahel central, à savoir le Burkina Faso, le Mali et le Niger, s’élève désormais à 410 000. La majorité des réfugiés de la région ont fui les violences au Mali, a indiqué le HCR dans un rapport publié vendredi sur son site. En 2021, une recrudescence d’attaques violentes dans toute la région a entraîné le déplacement de près de 500 000 personnes. Cela sans compter les chiffres du mois de décembre 2021 qui ne sont pas encore connus, selon le HCR. Les groupes armés auraient mené plus de 800 attaques meurtrières l’année dernière, selon les estimations des partenaires. Ces violences ont entraîné le déracinement de quelque 450 000 personnes dans leur pays et forcé 36 000 autres à fuir dans un pays voisin. Rien qu’au Burkina Faso, l’agence onusienne estime le nombre total de déplacés internes à plus de 1,5 million à la fin de 2021. Six personnes déplacées sur dix dans le Sahel sont désormais du Burkina Faso. Au Niger, le nombre de personnes déplacées dans les régions de Tillabéri et Tahoua a augmenté de 53% au cours des 12 derniers mois. Au Mali voisin, plus de 400 000 personnes sont déplacées à l’intérieur du pays, soit une augmentation de 30% par rapport à l’année précédente. Dans son rapport, le HCR appelle la communauté internationale à prendre des mesures fortes et à ne ménager aucun effort pour soutenir les pays du Sahel central en vue de rétablir la paix, la stabilité et le développement dont la région a besoin de toute urgence.