Accidents

Aïn-defla : Baisse de 20 % du nombre des accidents de la route en 2019

Une baisse de 20 % a été signalée en matière d’accidents de la route survenus sur le territoire de la wilaya de Aïn-Defla en 2019, comparativement à l’année 2018, a indiqué, mercredi, le commandant du groupement local de ce corps de sécurité.

«Nos services ont recensé 343 accidents de la route dans la wilaya de Aïn-Defla l’année dernière contre 429 l’année d’avant, soit une baisse de 20 % «, s’est félicité le lieutenant-colonel Azziz Mouhoubi au cours d’une conférence de presse consacrée au bilan annuel des activités menées par la Gendarmerie nationale à l’échelle de la wilaya. La mise sur pied d’un plan rigoureux de contrôle des points noirs se trouvant, notamment sur le tronçon de l’autoroute Est-Ouest traversant la wilaya ainsi que sur les routes nationales la parcourant explique cette baisse, a souligné le lieutenant-colonel Mouhoubi. Il a, dans ce cadre, fait état de la mise en place d’une stratégie du département de sécurité routière consistant en la présence de ces éléments sur nombre d’axes routiers à « des endroits et à des moments préalablement étudiés «, mettant l’accent sur le recours aux moyens techniques, dont les radars, pour intercepter les conducteurs pas ou très peu respectueux du code de la route. « Je ne ferais preuve d’aucune originalité en disant que c’est le facteur humain qui se trouve derrière la quasi-totalité des drames qui endeuillent chaque jour que Dieu fait nombre de familles, d’où la nécessité d’accorder à ce paramètre l’importance qui se doit dans toute action visant la lutte contre les accidents de la route. Selon lui, ce résultat ne doit pas inciter à « dormir sur ses lauriers « car, a-t-il expliqué, cette dynamique se poursuivra en 2020 pour tenter de faire diminuer l’ampleur prise par les accidents la route. Abordant le crime ordinaire, le même officier a indiqué que les statistiques font état de 950 crimes commis en 2019, notant à ce propos une augmentation par rapport à l’année 2018 en matière de délits (10 %) et de crimes (21 %). Il a noté que sur les 388 affaires traitées, 42 % ont trait aux coups, blessures et disputes, informant que le traitement de ces affaires a conduit à l’arrestation de 170 personnes, dont 81 ont été écrouées. Au sujet de l’activité des unités du groupement de Gendarmerie nationale relative au crime organisé durant la période considérée, il est fait état du traitement de 35 affaires impliquant 95 personnes dont 79 ont été écrouées. Cette activité comprend notamment le démantèlement de 23 réseaux spécialisés dans le trafic de drogue avec la saisie de 907 kg de kif traité et 936 comprimés psychotropes, de 4 versées dans le vol des câbles en aluminium (dont 680 kg ont été saisis) et de 3 autres s’attaquant aux automobilistes sur le tronçon de l’autoroute Est-Ouest traversant la wilaya, a-t-on détaillé. Abordant le vol de voitures, l’orateur fait état de la résolution de 13 affaires dans lesquelles 17 personnes étaient impliquées, faisant état de la restitution de 11 véhicules. S’agissant de la couverture sécuritaire, le conférencier a fait savoir que cette dernière est assurée à hauteur de 85 % à l’échelle de la wilaya (29 communes sur un total de 36 que compte la wilaya), faisant état du lancement de travaux de réalisation de brigades de la Gendarmerie nationale au niveau des sept communes qui en sont pour l’heure démunies. Concernant les appels effectués vers le numéro vert (10 55), le bilan présenté fait état de 4827 appels dont 2453 portaient sur des informations relatives à diverses préoccupations des citoyens, a-t-on expliqué, notant que les préoccupations émanant de 223 ont été résolus grâce au concours des services de la Gendarmerie nationale.