Cour d'alger

AFFAIRE DU GROUPE SOVAC : Le verdict du procès en appel reporté

Attendu pour, hier, samedi, le verdict du procès en appel de l’homme d’affaires et président du groupe Sovac pour le montage et l’importation de véhicules, Mourad Oulmi, a été reporté, a rapporté l’agence officielle APS, citant le juge de la cour d’Alger, sans, toutefois, citer aucune autre date pour rendre la sentence. Selon la même source, plusieurs accusés ainsi que des avocats de la défense étaient absents, raison pour laquelle le juge a décidé la levée la séance et le report du verdict, indique l’APS, tout en précisant que les délibérations allaient se poursuivre jusqu’au 17 octobre. Poursuivis dans ce dossier pour des charges de corruption, notamment pour  blanchiment et transfert à l’étranger de capitaux issus des revenus criminels, corruption, trafic d’influence et pression sur des  fonctionnaires publics pour l’obtention d’indus privilèges, le procureur de la République près le tribunal de Sidi-M’hamed, à Alger, a requis, pour rappel, des peines de 15 et 12 ans de prison ferme respectivement contre Mourad Oulmi, patron du groupe Sovac, et son frère Khider. Accusés également dans le cadre de la même affaire, l’ancien Premier ministre Ahmed Ouyahia, actuellement en détention, a écopé d’une peine de 15 ans de prison ferme, alors que l’ancien ministre de l’Industrie Youcef Yousfi s’est vu infligé une peine de 10 ans assortie d’une amende de 2 millions de DA chacun. Le procureur de la République avait aussi requis une peine de 3 ans de prison ferme avec une amende d’un million de DA contre Omar Boudiab, ancien président-directeur général du Crédit populaire algérien (CPA), et des cadres de la banque et de l’industrie, impliqués dans l’affaire. Il a été aussi demandé la saisie des biens et le gel des activités des  entreprises impliquées dans l’affaire et représentées dans le procès par des personnes morales avec une amende de 32 millions de DA pour chacune.
B. O.