Cour de Blida

AFFAIRE D’ASSASSINAT D’UN ENSEIGNANT À BLIDA : Six mis en cause sous les verrous et deux suspects recherchés

Arrêtés dans l’affaire d’assassinat ignoble d’un enseignant dans la commune de Somâa, à Blida, dont les faits remontent au soir du samedi dernier, six mis en cause ont été placés, sur ordonnance du juge d’instruction près le tribunal de Boufarik, en détention provisoire, alors que deux autres suspects, en état de fuite, sont activement recherché par les services de sécurité. Selon un communiqué de la Cour de Blida, rapporté par l’APS, après avoir entendu les six mis en cause, le juge d’instruction a ordonné leur placement en détention provisoire et émis un mandat d’arrêt contre deux autres en état de fuite. Les enquêtes lancées sur ordre du procureur de la République près le même tribunal, dans l’affaire du meurtre du jeune enseignant dénommé Yacine Zidane, ont donné lieu à l’arrestation du principal mis en cause parmi six individus, alors que deux autres personnes qui courent toujours (à l’heure où nous mettions sous presse, ndlr), ont été identifiées.
Selon le parquet, les mis en cause interpellés ont été présentés mardi devant le parquet pour « meurtre avec préméditation », et « participation à une rixe entre bandes de quartier accompagnée d’actes de violence ayant donné lieu à la mort d’une personne », conformément aux dispositions des articles 254, 255, 256 et 257 a1 du Code pénal ».
Détaillant les faits de cette affaire, le communiqué de la Cour de Blida précise qu’en date du 24 août courant aux environs de 17h, les dénommés (Y.Ch) et (A.CH) ont saccagé le local commercial du dénommé (M.Y). À 20h, ils reviennent à la charge brisant la vitrine du local avant de prendre la fuite. Une rixe éclata par la suite au niveau de la Rue « Slimane Mohamed » à la commune de Somâa ayant nécessité l’intervention des services de la Sûreté.
Plus tard dans la soirée, une autre rixe impliquant un groupe d’individus éclata et durant laquelle le dénommée (Y.S), propriétaire du local commercial, a été poignardé au ventre. Hospitalisé à Somâa puis évacué au CHU Frantz Fanon de Blida, le dénommé (Y.S) succomba à ses blessures le 26 août courant, a conclu la même source.
R. S.