Benbouzid

ACCÉLÉRATION DE LA CAMPAGNE VACCINALE : Benbouzid implique les cliniques privées

Pour donner un coup d’accélérateur à l’opération sanitaire, le ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid, a annoncé mardi soir l’implication des cliniques privées dans la vaste campagne nationale de vaccination contre le virus Covid-19, devant être entamée à partir de samedi prochain.

Dans un communiqué rendu public, la ministère a précisé que « dans le cadre des efforts visant à renforcer le processus de la vaccination contre le virus Covid-19, le ministre de la Santé, le professeur Abderrahmane Benbouzid, a reçu mardi 31 août 2021, des représentants du bureau national du Syndicat national des médecins privés, le Dr Moubarak Heikal et M. Belbouab Lokmane pour compléter les dernières mesures administratives et logistiques concernant l’implication des cliniques privées dans le processus vaccinal ». Dans ce cadre, le ministère lancera un guide au profit des médecins privés, comprenant un certain nombre de directives administratives et techniques pour assurer le succès de la campagne nationale de vaccination. Le guide comporte les conditions et les éléments nécessaires au médecin privé pour mener à bien le processus de vaccination au niveau de sa clinique, qui se présentent sous la forme de procédures à respecter. Il est à noter que ce guide technique contient les détails les plus précis liés à la mise en œuvre de l’activité de vaccination contre la Covid-19 au niveau des cliniques privées, qui est le processus qui intervient après l’implication des pharmacies d’officines dans la campagne nationale de vaccination.

Situation épidémique « stable »
Pour rappel, les professionnels de la santé continuent à appeler à l’accélération du rythme de l’opération de vaccination, notamment en cette période d’accalmie de l’épidémie après avoir dépassé une vague très dangereuse du covid le mois de juillet. C’est d’ailleurs l’avis du Dr Nabti Sarah, maître assistante en pédiatrie et chirurgie pédiatrique à l’hôpital de Sétif, qui a rassuré hier que la situation épidémiologique dans le pays est stable, affirmant que le nombre de contaminations est en baisse ces jours-ci, insistant à ce que la vaccination doit être soutenue par les mesures de prévention contre la propagation de coronavirus tel le port du masque et le respect de la distanciation sociale . Intervenant sur les ondes de la radio régionale de Sétif, le médecin a recommandé la vaccination massive contre le covid afin de casser la chaîne de contamination, affirmant l’efficacité des vaccins requis par l’Algérie, « nous sommes vaccinés contre la polio, la variole, la coqueluche et autres, sans risques ni complications, je me demande pourquoi les gens ne veulent pas se faire vacciner ?» demande-elle dans le même sens. Affirmant également qu’à «la veille de la rentrée sociale, nous devons vacciner un grand nombre de citoyens pour éviter les complications, d’autant plus que nous ne sommes pas à l’abri d’une nouvelle vague émergente» prévient la maître assistante.
Sarah O.