Abderezak Sebgag

Abderazak Sebgag, ministre de la Jeunesse et des sports : « Œuvrer à régler les problèmes de certains stades »

Le ministre de la Jeunesse et des sports, Abderazak Sebgag a affirmé, jeudi à Alger, qu’il œuvrera de concert avec les services compétents à lever le gel sur le grand stade de football de la wilaya de Sétif et à revoir la relance du projet du stade et de la salle omnisports de Bordj Menaîel (Boumerdes).

Répondant à un membre de l’Assemblée populaire nationale (APN) sur le projet du complexe sportif ou le grand stade de Sétif, lors d’une plénière consacrée aux questions orales, M. Sebgag a assuré qu’il « œuvrera inlassablement à lever le gel sur ce projet », précisant que toutes les démarches prises, une décennie durant, pour réaliser ce projet était vouées d’échec en raison du manque d’expérience des parties chargées de cette mission. « Le retard accusé dans la réalisation de ce projet coïncidait avec une conjoncture financière et économique difficile ». Le gel de ce projet en 2015 est intervenu après la décision des pouvoirs publics de rééchelonner certains projets couteux en fonction des priorités sans pour autant les annuler », a rassuré le ministre. Et de poursuivre: « la relance de ce projet demeure tributaire de l’amélioration de la situation économique et financière du pays ». Le ministre a détaillé les étapes franchies par ce projet en suspens qui était inscrit en 2007 avec une enveloppe financière de 6 milliards dinars. Après deux ans, un bureau d’étude portugais a été désigné pour assistance technique du projet. En 2010, le projet a été réévalué à 15 milliards dinars. Ensuite, un cahier des charges a été élaboré pour l’étude et le suivi de la réalisation du projet lors de sa présentation devant la commission nationale des marchés publics avant qu’une décision ne soit prise portant séparation de l’étude et du suivi de l’opération de réalisation. « En vertu du décret présidentiel régissant les marchés publics, un nouveau cahier de charge a été élaboré concernant le volet étude et suivi. En 2011, il a été présenté à la commission ad hoc qui a émis certaines réserves puis accordé le visa le 1er décembre de la même année », a rappelé le ministre. Concernant la réhabilitation de la salle omnisport de Bordj Menaïel (Boumerdes), le ministre de la Jeunesse et des Sports a affirmé qu’il ne ménagera aucun effort pour réhabiliter la salle Mustapha El Yacine Medelci à travers l’élaboration de la fiche technique et du cahier de charges avant d’inscrire l’opération de rénovation conformément aux orientations du centre d’expertise relevant du CTC. Cette structure nécessite le lancement de grands travaux pour sa rénovation car située à une dizaine de mètres de la mer, a ajouté M. Sebgag. Evoquant le projet de réalisation d’un stade de football gelé depuis 2014, M. Sebgag a rappelé « la conjoncture financière difficile à cette époque vu que l’Etat accordait un intérêt au parachèvement des projets en cours ». Toutefois, il n’écarte pas la possibilité de relancer ce projet. Le ministre de la Jeunesse et des Sports a évoqué dans son intervention « le partenariat avec le mouvement associatif et sportif, une des méthodes adoptées par le ministère en vue d’atteindre ses objectifs et élargir le champs de participation aux jeunes ». Le secteur a pris une série de mesures pour la formation des jeunes, a indiqué le ministre, soulignant « la mobilisation des compétences du secteur qui veillent à l’encadrement et l’accompagnement des jeunes, l’organisation des compétitions sportives, scientifiques et de divertissement, l’encouragement du bénévolat et la consécration des espaces d’information, d’orientation et d’accueil des jeunes en dehors des horaires de travail ». Les structures des jeunes et sportives ont aussi des missions éducatives qui sont à même de former les jeunes dans les différents domaines, a précisé le ministre. Elles constituent des incubateurs permettant de découvrir de jeunes talents.