??????????????????????????????????????

ABDELAZIZ DJERAD AUX WALIS : «Nous n’avons d’autres choix que de réussir»

Le Premier ministre, Abdeaziz Djerad, a assuré hier, à la clôture des travaux de la rencontre gouvernement-walis, qu’il est « inacceptable  de rester les bras croisés face à la situation dramatique que vivent nos concitoyens, alors que notre pays dispose de larges ressources à même de satisfaire les besoins de tous les citoyens, et permettre à ces derniers de vivre dans la dignité et mener une vie décente ». Le P.M Djerad a entamé sa dissertation non sans rappeler, de prime abord, la projection vidéo (diffusée au premier jour de la rencontre), qui s’est portée sur le quotidien des Algériens dans quelques régions reculées du pays qui, force est de le dire, a donné des frissons, de l’émoi et surtout des pincements au cœur, à tous les présents, notamment les journalistes.
Pour mettre fin à cette situation, le Premier ministre a exhorté les walis et tous les services concernés à intervenir sans trop tarder sur les projets interactif à caractère social et économique, les plus fragiles qui nécessitent des réponses urgentes et immédiates aux doléances des citoyens.
À ce sujet, le PM a rappelé la somme des 100 milliards de dinars qui seront injectées dans les caisses des collectivités locales, dans le seul objectif de désenclaver les zones rurales, montagneuses et sahariennes en matière d’électricité, d’eau, de route et l’amélioration des secteurs névralgiques de la Santé, l’Éducation, le Transport et les cantines scolaires et autres chantiers de développements au profit des zones enclavées et isolées pour réaliser les orientations du chef de l’État, Abdelmadjid Tebboune, en établissant les priorités et fixant les délais précis.
M. Djerad est revenu également sur le recouvrement de la confiance perdue entre les gouvernés et les gouvernants. « Nous devons rétablir la confiance avec le citoyen, loin de tout populisme, et s’éloigner des fausses promesses en privilégiant la sincérité et le dialogue avec le citoyen et la société civile pour arriver à une rupture radicale avec les anciennes pratiques », a-t-il souligné.
« Vous devez assumer vos responsabilités dans la gestion des affaires d’intérêt général en adoptant l’honnêteté, et en ayant la force de l’initiative et du changement en œuvrant au seul intérêt du citoyen », a ajouté M. Djerad en s’adressant directement aux premiers magistrats des wilayas.
« Votre travail est sous l’œil du gouvernement et nous n’avons d’autres choix que de réussir », a-t-il ajouté, en précisant que l’État prendra en compte toutes les recommandations dans le cadre du Plan d’action du gouvernement pour que le citoyen puisse vivre dans la dignité et la prospérité.
Brahim Oubellil