AADL

AADL 2 : Distribution de 2 700 logements à Bouinan en octobre

Apres avoir attendu longtemps, les premiers souscripteurs d’AADL2 vont enfin recevoir les clés de leur logements situés à Bouinan, dans la wilaya de Blida.

«Un premier lot de 2 700 logements location-vente de l’Agence nationale de l’amélioration et du développement du logement (AADL), du programme de 2013, réalisés au niveau de la ville nouvelle de Bouinan, sera entamée en octobre prochain », a annoncé le wali de Blida , Kamel Nouisser sur les ondes de la radio régionale, précisant que ce dernier englobe 3 500 unités réalisées au niveau du site d’habitation de 5.000 logements de la nouvelle ville de Bouinan. Il a imputé le retard enregistré dans la distribution de ces logements « au fait que les responsables en charge de ce projet ont particulièrement veillé au parachèvement de tous les travaux de raccordement aux différents réseaux (gaz électricité, AEP) » , en vue, a-t-il dit « d’éviter les insuffisances, corrigées par la suite, signalées dans le passé, par les souscripteurs AADL au niveau de cette nouvelle ville », a-t-il fait savoir. Nouisser a également fait cas de problèmes financiers qui ont retardé la réalisation de ce programme AADL, outre des contraintes techniques liées aux raccordement du site du projet aux réseaux d’électricité et de gaz, se trouvant à l’extérieur de la nouvelle ville de Bouinan. « Ces problèmes ont été aplanis grâce à des dotations financières spéciales », a-t-il souligné. À noter que des dizaines de souscripteurs de ce projet AADL ont observé, ces derniers jours, des sit-in de protestation devant les sièges de la wilaya et de l’AADL à Saïd-Hamdine (Alger), pour exiger la réception de leurs logements. Ce quota de 3.500 logements AADL réalisés au niveau du projet de 5 000 logements de la nouvelle ville de Bouinan, dont une partie est destinée à des souscripteurs de la wilaya d’Alger, est le premier lot prévu à la distribution pour les souscripteurs de 2013. S’agissant du dossier de logement social, le wali de Blida a annoncé une « opération d’assainissement » des demandes de logements publics locatifs « entassés au niveau des daïras et des communes » dans le but, a-t-il dit, de « faciliter l’élaboration des listes définitives des citoyens éligibles à cette formule de logements ». « Cette opération va permettre de faire baisser le nombre des demandes », a-t-il souligné, citant en exemple la commune de Blida, où le nombre des demandes a baissé, à ce jour, à « 8 900 sur un total de 20 000 demandes déposées », selon le wali. Par ailleurs, le ministre de l’Habitat, Kamel Nasri, a annoncé récemment le lancement d’une grosse opération de distribution de dizaines de milliers de logements, toutes formules confondues. Cette dernière est prévue, le 1er novembre prochain, à l’occasion de 66ème anniversaire du déclenchement de la glorieuse Guerre de libération nationale. Sur un autre plan, le ministre de l’Habitat a fait part de la réalisation en cours, de 950 000 logements, durant cette l’année, à travers le pays, dont 650 000 unités AADL. « Une enveloppe a été dégagée pour la réalisation de 90.000 unités AADL, durant cette année », a-t-il également fait savoir. Concernant le programme « AADL 3 », le ministre a assuré qu’il « n’est pas à l’ordre du jour actuellement »
Sarah O.

LOGEMENT LOCATIF PUBLIC
Un texte réglementaire en préparation
Le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Kamel Nasri, a annoncé que son département ministériel s’attelait à l’examen du projet de texte réglementaire relatif au Logement locatif public (LLP). En effet, lors d’une séance plénière du Conseil de la Nation consacrée aux questions orales, Nasri a souligné que le projet de texte réglementaire relatif à cette nouvelle formule de logement « est en cours d’examen », après avoir fait l’objet d’une large concertation auprès des promoteurs immobiliers, lancée en août dernier par le Fonds de garantie et de caution mutuelle de la promotion immobilière via son site électronique. La formule repose sur le principe d’octroi d’assiettes foncières aux promoteurs immobiliers pour la construction de projets de logements destinés à la location, en contrepartie de la consécration d’une partie de ces projets à la vente libre. Ladite formule sera susceptible de réguler et de promouvoir le marché de l’immobilier locatif à des prix raisonnables, croit le ministre. À une question sur la possibilité de revoir le seuil d’accès au logement social fixé à 24 000 DA, le ministre a affirmé que cette question n’est pas à l’ordre du jour actuellement et ne sera envisagée qu’après la maîtrise de cette formule, à laquelle aspire les ministères de l’Habitat et de l’Intérieur. Il faut savoir que plus de 4 300 milliards de dinars ont été consacrés à cette formule depuis l’année 2000, qui avait vu le relogement de 1,76 million de citoyens, a rappelé le ministre, ajoutant que les projets inscrits à cette nouvelle formule de logements représentent à ce jour un total de 130 000 unités.
Sarah O.