Atlal

8e édition de la «Afac Film Week» : Le documentaire «Atlal» de Djamel Kerkar projeté à Alger

Le long-métrage documentaire «Atlal», une immersion naïve dans un hameau complètement déserté lors des années de terrorisme et où la vie revient tant bien que mal, du réalisateur Djamel Kerkar a été projeté dimanche à Alger. Ce film sorti en 2016 a été projeté dans le cadre de la 8e édition de la «Afac Film Week», organisée à salle Atlas par l’Office national pour la culture et l’information (Onci) en collaboration avec l’association «Cunivers», et qui réunit des films soutenus par le Fonds arabe pour les arts et la culture (Afac). A la manière de documentariste comme Malek Bensmail ou Hassen Ferhani, le réalisateur plante sa caméra pour tourner en roues libres des témoignages sur le passé et le présent du hameau de Ouled Allal, un village agricole complètement déserté par ses habitants fuyant les violences terroristes dans cette région. Sans fil conducteur précis, le réalisateur tente d’immortaliser, en 111mn, le retour de la vie et des habitants dans ce village en reconstruction et rencontre ceux qui ont vécu la période du terrorisme et qui sont revenus reconstruire leur lieu de vie. Les plus âgés évoquent, face caméra, les sacrifices consentis lors de la guerre de libération nationale et la terreur vécu dans les années 1990 parlant de kidnapping d’enfants, d’assassinat, d’intégrisme ou encore d’un retrait progressif de toute forme de vie même en plein jour. Le réalisateur s’entretient aussi longuement avec un groupe de jeunes, entre 20 et 35 ans, qui lui exposent l’enclavement de ce hameau qui manque de tout, où le chômage, la précarité et l’oisiveté rythment la vie de ceux qui ont vécu, enfants, le déplacement vers l’inconnu en fuyant la violence. Ce film a été sélectionné dans des festivals comme le Festival international du film documentaire à Agadir (Fidadoc) et avait reçu le prix du meilleur documentaire au Festival de ciné africano de Tanger. Cette deuxième journée de la «Afac Film Week» a également vu la projection des films tunisiens «Et Roméo épousa Juliette» de Imed Merzouk et «Le Challat de Tunis» de Attia Habib. La «Afac Film Week» est une rencontre cinématographique annuelle et itinérante qui se tient chaque année dans une ville des pays arabe, afin de promouvoir les dernières productions de la région. La manifestation se poursuit jusqu’au 10 septembre à la salle Atlas.