79 personnes asphyxiées par le monoxyde de carbone en 9 mois

Soixante dix-neuf personnes sont décédées asphyxiées par des gaz brûlés ou le monoxyde de carbone alors que 1.065 autres ont été secourues durant les neuf premiers mois de 2016, indique lundi un bilan de la Protection civile. Pour l’année 2015, les mêmes services ont enregistré le décès de 123 personnes parmi plus de 2.003 incommodées ou intoxiquées par les gaz brûlés ou le monoxyde de carbone. La majorité des décès par asphyxie causés par des gaz «sont dus à une erreur de prévention en matière de sécurité», relève la Protection civile, précisant que ces erreurs «se résument, en général, dans la mauvaise ou le manque de ventilation, la non conformité des équipements de chauffage, le mauvais montage et mise en œuvre de ces équipements par un personnel non qualifié». Ainsi, la Protection civile lance une campagne de prévention et de sensibilisation sur le danger d’asphyxie au niveau de l’ensemble du territoire national, en collaboration avec d’autres secteurs, à partir du 15 novembre courant jusqu’à la fin de ce mois.

Faraoun à la 3ème conférence mondiale de l’Internet en Chine
La ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication, Houda-Imane Faraoun, participera à la 3ème conférence mondiale de l’internet qui se tiendra à Wuhzen (près de Shanghai) en Chine du 16 au 18 novembre 2016, indique lundi le ministère dans un communiqué. Cette conférence mondiale de haut niveau, qui se tient sous le thème: « L’innovation comme locomotive du développement de l’internet pour le bien-être de tous », verra la participation d’une centaine de pays représentés par des délégations officielles, des organisations internationales, des entreprises, de la communauté scientifique et de la société civile. Par ailleurs, la ministre rencontrera, en marge de cette conférence, plusieurs de ses homologues et de hauts responsables du domaine des technologies de l’information et de la communication pour discuter des perspectives de partenariat avec l’Algérie.

Des entreprises algériennes à la foire de l’artisanat de Berlin
Plusieurs entreprises algériennes exposeront leurs produits à la foire internationale de l’artisanat « Bazaar 2016″, qui se tiendra du 16 au 20 novembre à Berlin, en Allemagne, a-t-on appris lundi auprès de la Chambre algéro-allemande de commerce et d’industrie. Cette foire, considérée comme le plus grand salon de l’artisanat en Europe, verra la participation notamment de l’entreprise Tapis Algérie (Ghardaïa), de l’atelier Akram Céramique (Alger) et de l’entreprise Magharet El Mordjane, spécialisée dans la confection de bijoux en corail rouge provenant de la mer Méditerranée. Environ 40 000 visiteurs sont attendus à cette manifestation, qui attire des visiteurs professionnels à la recherche de nouveaux produits, exposés par une soixantaine de pays. Le salon de Berlin « offre des conditions uniques aux artisans algériens d’échanger leurs expériences et savoir-faire avec leurs homologues venus du monde entier ».

Le 14e Festival Dimajazz, du 19 au 24 novembre, à Constantine
Le 14e Festival international de musique jazz de Constantine, « Dimajazz », prévoit de renouer avec son public du 19 au 24 novembre avec un programme diversifié brassant plusieurs expériences musicales et différentes variantes du jazz, a-t-on appris auprès des organisateurs. Ce 14e Dimajazz, prévu à la salle Ahmed Bey s’ouvrira avec un concert du collectif franco-écossais, « Celtic Social Club », présentant une adaptation de la musique traditionnelle celtique revisitée par des musiciens de divers horizons rock, jazz, blues, reggae ou encore hip-hop, selon le programme de cette édition. La scène musicale algérienne sera représentée par Djamel Sabri et son emblématique groupe de rock « Les berbères » ainsi que par la formation constantinoise « Smoke » qui avait participé à plusieurs éditions du « Dimajazz Off » réservé à la nouvelle scène. De retour d’une tournée aux Etats-Unis, le groupe « Ifrikya Spirit » qui propose une fusion entre les musiques de la région du Sahel et le diwan algérien avec des arrangements et influences jazz et reggae, se produira aussi sur scène. Le jazz africain aura également sa part dans la programmation de cet événement qui prévoit des concerts du chanteur et musicien malien Salif Keïta et celle du bassiste sénégalais Alioun Wade qui présentera le projet « Havana Paris Dakar », fruit d’une rencontre musicale avec le pianiste cubain Harold Lopez-Nussa. Un autre projet de brassage musical méditerranéen, alliant jazz oriental et influence de musique andalouse, intitulé « Ziryab et nous » sera proposé au public constantinois par le band égyptien « Cairo Jazz Station ».

Ooredoo au Salon Hassi Messaoud Fournisseurs de Produits et Services
L’opérateur algérien de téléphonie mobile, Ooredoo, une entreprise engagée dans la promotion et le soutien aux opérateurs économiques algériens, prend part pour la cinquième année consécutive, au Salon International Hassi Messaoud Fournisseurs de Produits et Services, dont la sixième édition se tient du 15 au 17 novembre 2016 à Hassi Messaoud, dans la wilaya de Ouargla. Organisé par Petroleum Industry Communication, le Salon International Hassi Messaoud Fournisseurs de Produits et Services regroupe des opérateurs du secteur pétrolier et gazier, nationaux et étrangers, représentant dix pays ainsi que les fournisseurs de produits et services en relation avec le secteur des hydrocarbures. Pour ce salon professionnel, des commerciaux de Ooredoo business sont présents à travers un city-shop au niveau duquel, ils présentent les différentes offres et solutions de Ooredoo adaptées aux besoins spécifiques des professionnels. En marquant sa présence à cet événement économique, Ooredoo confirme une nouvelle fois sa dimension d’entreprise impliquée activement dans la sphère économique nationale en offrant des produits répondant aux attentes des professionnels de divers secteurs d’activité.

Une convention de coopération culturelle entre l’Algérie et la Corée du Nord
Le ministre de la Culture, Azeddine Mihoubi et l’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République démocratique populaire de Corée en Algérie, Choe Hyok Chol, ont signé lundi à Alger une convention de coopération culturelle qui couvrira la période 2017-2019. À cette occasion, le ministre de la Culture a révélé que ce programme couvrira « différents domaines dont les arts, le patrimoine et le livre ». Soulignant que cette convention s’inscrit dans le cadre du « renforcement des relations avec les pays amis », le ministre s’est félicité de la signature de cette convention « entre deux pays liés par des relations historiques et anciennes sur le plan culturel ». M. Mihoubi a fait savoir que cette convention permettra « l’échange des délégations et de tirer profit de l’expérience coréenne dans les domaines des arts et des lettres ». De son côté, l’ambassadeur coréen a rappelé les relations diplomatiques existant entre les deux pays et qui remontent à 1958 et la première convention culturelle conclue entre les deux pays en 1964. Estimant que les relations avec l’Algérie sont « exceptionnelles, historiques et fraternelles », M. Choe Hyok Chol a souhaité  » l’échange à l’avenir de délégations artistiques et d’expertises ».