Chien en rage

15 enfants mordus par un chien enragé à Relizane

Quinze enfants, à Relizane, ont été mordus par un chien enragé, a-t-on appris dimanche du directeur adjoint de l’établissement public hospitalier «Mohamed Boudiaf» de Relizane. L’hôpital a accueilli samedi soir 15 enfants présentant des morsures d’un chien enragé et ont reçu les soins nécessaires, a déclaré à l’APS Karim Khaldi.
Les enfants blessés âgés de 3 à 12 ans ont été vaccinés par le sérum anti-rage canine et ont quitté l’hôpital à l’exception d’un gardé en observation médicale, a-t-on ajouté. Les parents d’enfants atteints ont contacté les services chargés de l’abattage des chiens errants et enragés pour prendre les mesures qui s’imposent. Le service de wilaya de la sûreté de Relizane a souligné que des sorties sont prévues sur le terrain pour lutter contre les chiens errants en collaboration avec les services de la Gendarmerie nationale et l’association de wilaya de la chasse qui a abattu 74 chiens à travers la wilaya depuis le début de l’année en cours et jusqu’à fin avril dernier.

Décès à 105 ans du citoyen le plus âgé de la ville de Tighennif (Mascara)
La personne la plus âgée de la ville de Tighennif (Mascara), hadj Abdelkader Boulanouar s’est éteint samedi dans son domicile familial à l’âge de105 ans, a-t-on appris de l’un de ses fils. Hadj Abdelkader Boulanouar, né à Tighennif en 1914, est décédé suite à une maladie qui l’a empêché d’accomplir la prière de tarawih comme à son habitude à la mosquée, a indiqué son fils Ghali. Le défunt a travaillé dans une coopérative agricole à Tighennif avant son admission à la retraite. Il a eu de sa femme, décédée il y a 18 ans, plusieurs enfants dont certains sont décédés et ne lui restait que trois fils et deux filles. Le corps de hadj Abdelkader a été inhumé samedi au cimetière de Sidi Othmane deTighennif en présence d’une grande foule des habitants de la ville et de régions limitrophes.

Une Iranienne condamnée dans son pays à 10 ans de prison pour espionnage
Les autorités iraniennes ont annoncé lundi que la justice avait condamné une Iranienne à une peine de dix ans de prison pour espionnage pour le compte des Britanniques. « Une Iranienne qui était chargée du bureau Iran au British Council et coopérait avec les services de renseignement britanniques(…)a été condamnée à dix ans de détention, après avoir avoué sans ambiguïté », a déclaré un porte-parole de la justice, Gholamhossein Esmaili, cité par l’agence de presse Fars. Selon Esmaili, cette femme était chargée des projets d’ »infiltration culturelle » en Iran. Il n’a pas divulgué son identité mais a indiqué qu’elle avait été étudiante en Grande-Bretagne avant d’être recrutée par le British Council. Cette femme, a-t-il précisé, était en détention préventive depuis près d’un an. Il n’a pas précisé si elle avait aussi la nationalité britannique. Le nombre d’arrestations d’Iraniens accusés d’espionnage s’est accru depuis que le guide suprême de la Révolution, l’ayatollah Ali Khamenei, a fait état l’an dernier d’ »infiltration » d’agents occidentaux dans le pays.

35 cadavres découverts dans des fosses clandestines au Mexique
Trente-cinq cadavres ont été découverts cette semaine dans trois fosses clandestines dans l’État mexicain de Jalisco (Ouest), l’un des plus violents du pays, a annoncé samedi le procureur régional, Gerardo Octavio Solis. La plupart des corps avaient été enterrés sur le terrain d’un ranch, dans la municipalité de Zapopan. «On y a retrouvé 27 corps de personnes qui avaient été privées de leur liberté. Nous n’en avons identifié que deux pour le moment», a précisé M. Solis lors d’une conférence de presse. Ce chiffre pourrait néanmoins augmenter avec les travaux de déblaiement qui se poursuivent. «Nous creusons à plus de 3 mètres de profondeur, avec l’aide de machinerie lourde», a précisé le procureur. À Guadalajara, capitale de l’État et deuxième ville du pays, ce sont les crânes de sept personnes et d’autres restes humains qui ont été découverts sur le terrain d’une maison où, le 3 mai, neuf personnes avaient été secourues après avoir été victimes d’actes de torture. Un dernier corps a été retrouvé enterré dans la cour d’un appartement en rez-de-chaussée, dans la municipalité de Tlajomulco. Plus de 40 000 personnes sont actuellement portées disparues au Mexique, suite à une vague de violence liée au trafic de drogue, particulièrement depuis que le président de l’époque, Felipe Calderon, a lancé en 2006 les forces armées dans une vaste opération de lutte contre les narcotrafiquants.

Métro d’Alger : réception d’une neuvième rame au port de la capitale

Une neuvième rame de métro programmée en vue du renforcement de la flotte du métro d’Alger est arrivée au port de la capitale, a indiqué dimanche l’Entreprise Métro d’Alger (EMA) dans un communiqué. «Le ministère des Travaux publics et des Transports et l’Entreprise Métro d’Alger informent ses aimables usagers que la neuvième rame de Métro est arrivée au Port d’Alger, et ce, toujours dans le cadre du renforcement de la flotte du Métro d’Alger», précise la même source. Les trois rames restantes de la flotte des douze rames programmées initialement pour cette opération seront réceptionnées à raison d’une rame par mois, selon la même source. Pour rappel, L’EMA entend renforcer sa flotte par douze (12) nouvelles rames fabriquées en Espagne par le constructeur CAF, dans le cadre des extensions de la Ligne 1 du métro d’Alger afin de répondre au besoin de transport dans la capitale.

Bangladesh : la police sauve des adolescentes rohingyas des trafiquants d’êtres humains
La police du Bangladesh a empêché le départ de 33 adolescentes rohingyas vers la Malaisie, où elles allaient probablement tomber aux mains des trafiquants d’êtres humains, ont annoncé les autorités dimanche. Les jeunes filles étaient cachées à l’arrière d’une boutique à Dacca, la capitale, après avoir été amenées du grand camp de réfugiés de Cox’s Bazar, à la frontière avec la Birmanie, et devaient prendre l’avion pour gagner la Malaisie, où on leur avait promis du travail. Mais la police, qui a arrêté quatre personnes et retrouvé avec eux plus de 50 faux passeports bangladais, estime qu’elles étaient très probablement destinées à la prostitution. Les jeunes filles, âgées de 15 à 19 ans, ont été renvoyées dans le camp, a précisé le porte-parole de la police Mokhlesur Rahman. Environ 740 000 Rohingya musulmans ont fui une répression militaire brutale en Birmanie en août 2017 et sont venus rejoindre, dans les camps de réfugiés installés au Bangladesh, quelque 300 000 Rohingyas qui avaient fui précédemment les violences contre leur communauté.

Chiffre du jour : 147

La marine libyenne a annoncé dimanche avoir secouru 147 migrants clandestins au cours de deux opérations distinctes au large des côtes ouest de la Libye. La première opération de sauvetage a eu lieu à 68 miles de la côte, au large de la ville de Zawiya, à 45 km à l’ouest de Tripoli, la capitale du pays.
Au total, 96 migrants clandestins, dont 16 femmes et quatre enfants, ont été sauvés dans le cadre de cette opération, selon le bureau d’information de la marine libyenne. La deuxième opération s’est déroulée à 50 miles de la côte, au large de la ville de Khoms, à environ 120 km à l’est de Tripoli, et a permis de sauver 51 autres migrants, a annoncé le bureau dans un communiqué.
Les migrants ont dans un premier temps refusé de quitter leur bateau, menaçant même de le brûler. Après des négociations, ils ont finalement accepté de monter à bord d’un navire de la marine libyenne, a révélé le communiqué. Les migrants secourus ont été conduits dans des centres d’hébergement après avoir reçu une aide médicale et humanitaire, a ajouté le communiqué.